Actualités Sport & Culture

LITTERATURE : un livre sur la vie sociale des femmes

Militant et fervent défenseur de la cause féminine, Oumar Sivory Doumbouya était face à la presse ce lundi 4 décembre 2017, pour présenter son livre ‘‘La situation sociale des femmes en Guinée’’ publié chez l’Harmattan-Guinée. Organisée dans le cadre de Conakry capitale mondiale du livre 2017, la rencontre s’est tenue au siège de la maison éditrice du livre, en présence de nombreux étudiants venus des universités privées et publiques de la capitale.

Enseignant-chercheur, Oumar Sivory Doumbouya est titulaire d’un diplôme d’une maîtrise de sociologie à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en 2001, puis d’un Master 2 en recherche, option sociologie et un doctorat à l’Université de Toulouse

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

Après une présentation de la vie politique et sociale de la Guinée d’aujourd’hui, l’auteur, à travers cet ouvrage, procède à une analyse approfondie de la place des femmes dans la société guinéenne. Globalement, l’œuvre décrit, entre autres, la domination masculine et les pistes empruntées par la société guinéenne pour restreindre la femme et une approche plus historique, illustrée par des archives des regroupements féminins en Guinée des époques précoloniale et coloniale puis de l’indépendance jusqu’aux années ‘‘90’’. En guise d’annexe, Oumar Doumbouya  retrace l’histoire de quatre femmes (Fina, Aï, Yéni, et Amie) qui illustrent, sous différents aspects, des formes de la domination masculine en Guinée, mais aussi d’autres facteurs qui y rattachent.

Interrogé, Oumar Sivory Doumbouya, fondamentalement convaincu que la femme est la cheville ouvrière en Guinée, ne lésine pas sur les mots : «En Guinée, la femme est assujettie au travail, aux activités ménagères, bref, elle est réduite au second plan. Par contre, la femme guinéenne est très brave et combattante. Elle entretient son mari, ses enfants, la maison, elle se réveille à 4 heures pour se rendre au marché pour son petit commerce, elle est présente partout à la fois. Elles sont de véritables leaders à leur façon. C’est pour cela, que j’estime que la femme peut participer activement au développement économique et social de la Guinée.»

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

A noter qu’Oumar Doumbouya dispense depuis mars 2008 les cours de Théories sociologiques du développement et de Théories sociologiques du genre à l’Université GLC de Sonfonia-Conakry.

Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Articles Similaires

VELLEITE DE GREVE : Aboubacar Soumah fixe une date butoir

LEDJELY.COM

MAMOU : mise bas de trois chevreaux dont un siamois

LEDJELY.COM

JOURNEE DE LA PRESSE : les confrères font l’état des lieux à Kankan

LEDJELY.COM
libero ipsum ultricies dictum et, dapibus