Actualités Afrique Santé

SANTE : Conakry abrite des journées guinéo-tunisiennes

La première édition du forum mondial des journées guinéo-tunisiennes de la santé s’est ouverte  ce vendredi 8 décembre 2017 à Conakry. Plusieurs spécialistes guinéens et tunisiens participent à cette rencontre. C’est une initiative de First Aid Action Guinée (FAAG) en collaboration avec des  cliniques tunisiennes  à savoir Alysia et Pasteur.

Ce forum dont la première édition se tient ainsi en Guinée a pour mission de faire connaitre le partenariat médical entre les deux pays, de le développer et le pérenniser. Durant quatre  jours, en effet, les spécialistes guinéens  et  tunisiens échangeront autour de plusieurs domaines de la santé et partageront  leurs  expertises à l’occasion  des conférences scientifiques, des journées culturelles et des consultations gratuites dans les différents centres hospitaliers de Conakry.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Selon  Dr Hafedh MAKNI,  Directeur de la clinique Alysia basée dans la  capitale tunisienne, ces journées sont le fruit de nombreuses réunions. 

Elles ont pour but d’abord d’échanger des expériences tunisiennes et guinéennes en matière de santé, et de pouvoir collaborer et s’entraider dans le sens de l’amélioration de nos prestations en faveur des deux peuples. On est en Guinée pour montrer ce qu’on peut faire, et pour apprendre de l’expérience guinéenne

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Au cours de cette rencontre, une  stratégie sera mise en place pour  permettre à la Guinée de limiter les cas d’évacuation. Dr Souleymane Touré,  Directeur général de First Aid Action Guinée a déclaré qu’évacuer un patient devient un fardeau.

Nous allons être l’interface aujourd’hui avec la Tunisie. Nous allons recevoir les patients chez nous, évaluer leurs besoins et envoyer en Tunisie seulement les  rapports pointant les besoins. Cela devrait permettre aux patients de payer  moins cher. Derrière cette démarche  la coopération va continuer pour, à la longue, ne même pas évacuer un malade. Pour ce faire, il faut un centre guinéo-tunisien en Guinée qui va être un point de référence.  Des médecins tunisiens  vont venir souvent prendre en charge des patients et à l’inverse,  les médecins guinéens vont partir en Tunisie pour des formations,  a déclaré Dr Souleymane Touré.

Balla Yombouno

Articles Similaires

PRÉSUMÉ DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS : Moustapha Naité répond à « ceux qui veulent prendre sa place »

LEDJELY.COM

CRISE GUINEENNE/ L’OGDH à la CEDEAO : « l’heure n’est plus à la résignation »

LEDJELY.COM

LEGISLATIVES : « Nous ne ferons pas marche arrière », déclare Alpha Ibrahima Keira

LEDJELY.COM