Actualités Politique

ALLIANCE POLITIQUE : Bantama Sow met en garde Paul Moussa Diawara

Depuis la confirmation -via un décret convoquant le corps électoral- de la tenue des élections communales à la date du 4 février prochain, on assiste à quelques bisbilles au sein des grands états-majors politiques, entre les principaux partis et leurs alliés. L’heure étant au choix des candidats, les appétits des uns et des autres génèrent des incompréhensions et risquent même de conduire à la séparation. Une perspective qu’au sein du RPG-arc-en-ciel, Sanoussy Bantama Sow ne craint pas nécessairement. En effet, fidèle à lui-même, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, voit chez certains alliés de la mouvance présidentielle, une tendance à soumettre le parti présidentiel au chantage. Eh bien, une telle attitude, il n’entend pas la laisser la prospérer. D’autant qu’à l’en croire, les leaders en question sont fruit d’une certaine dilapidation des ressources de l’Etat.  

Sanoussy Bantama Sow se veut aussi clair que précis : « Ceux qui pensent qu’ils peuvent occuper des postes stratégiques dans l’administration, puiser l’argent de l’État, créer un parti politique et tenir tête à la mouvance, se trompent »

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Selon lui, l’heure est venue de clarifier la situation et que c’en est fini de la « récréation » :

Les jours à venir, les gens choisiront entre leur conviction et leur traîtrise au sein de la mouvance présidentielle. …Un pied dedans, un pied dehors, c’est dehors. Tu es avec le président Alpha Condé, tu le soutiens sinon il faut dès maintenant préparer tes bagages dans ton bureau et partir.

De fait, Bantama Sow répond au chantage par le chantage. Autrement, tous ceux qui, bien que relevant de l’administration et occupant notamment des postes de responsabilité, envisagent de rivaliser le parti au pouvoir, devraient au préalable s’attendre à quitter leurs fonctions actuelles.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Même s’il n’a dit le nom de personne, certains indices-la référence à la commune de Matoto-laissent croire qu’il pense en tout premier lieu à Paul Moussa Diawara, actuel directeur général de l’Office guinéen de publicité (OGP). Leader du parti du Mouvement pour les patriotes et le développement (MPD), ce dernier continue d’entretenir un certain flou au sujet de la commune de Matoto.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

MANIFESTATION À COYAH : le bilan s’alourdit à 4 morts et 9 blessés

LEDJELY.COM

RAMADAN : les prix des denrées stables

LEDJELY.COM

TRANSPORTS : Aboubacar Sylla promet…

LEDJELY.COM