Actualités Economie

ECONOMIE : un prêt de 650 millions de dollars à la disposition de la Guinée

Un accord historique conclu avec le FMI offre la possibilité à la Guinée de s’endetter à hauteur de 650 millions de dollars US à des taux non-concessionnels. L’initiative vise à accompagner le Plan national de développement économique et social (PNDES). La ministre de l’économie et des finances, Malado Kaba l’a officiellement annoncé ce mardi 12 décembre 2017 à son département, au cours d’un point de presse. Elle était entourée de son homologue du plan et de la coopération internationale et du gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée.

 Dans son intervention de circonstance,  Malado Kaba a rappelé que le 11 décembre 2017, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé au profit de la Guinée, l’accord soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC). L’initiative est ancrée sur le plan national de développement économique et social (PNDES).

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Elle qualifie ce programme d’historique parce qu’il inclut une enveloppe potentielle de prêts non-concessionnel de 650 millions de dollars US,  en complément d’autres financements  identifiés sur la période 2018-2020. « Ce programme est également historique parce qu’il consacre les progrès accomplis par la Guinée depuis 7 ans dans le domaine de la gestion macroéconomique », précise-t-elle.

Ce programme triennal  est  le fruit d’une collaboration forte entre les équipes des différents ministères et la banque centrale. Il est aussi le fruit d’une coopération rapprochée entre le gouvernement et la nouvelle équipe du FMI. «  Il traduit aussi la confiance des partenaires dans l’engagement de la Guinée à poursuivre les réformes entamées, signal qui s’est concrétisé lors du groupe consultatif les 16 et 17 novembre 2017 à Paris », dit-elle.

A travers ce programme, dira la ministre de l’économie et des finances, le gouvernement entend renforcer la stabilité macroéconomique pour une croissance forte, inclusive et durable ;  renforcer la résilience macroéconomique de la Guinée et préserver les gains de stabilité durement acquis. Il va également être question pour la Guinée  d’accroitre les investissements publics dans les infrastructures pour soutenir la croissance, diversifier l’économie et en promouvoir la transformation tout en préservant la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette à moyen terme.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Plus loin, Malado Kaba  déclare que  ce programme vise à mobiliser des ressources intérieures supplémentaires pour renforcer les programmes sociaux devant  réduire la pauvreté. « Ce programme est un des signes de la rupture, de l’ouverture et de l’envergure de la vision du chef de l’Etat », déclare Malado Kaba.

Il faut aussi rappeler que la mise en œuvre de ce programme devra continuer à bénéficier d’un contexte sociopolitique apaisé sans lequel rien ne peut se faire. Il nécessitera la poursuite de la rigueur de gestion et une coordination renforcée de l’action gouvernementale. Il impliquera aussi  la discipline dans le choix des investissements publics et privés.

Un autre avantage se rattachant à ce programme, c’est que l’enveloppe d’endettement non concessionnel pourrait être revue à la hausse en cas de performances constatées lors de revues programmées assorties d’un Appui Budgétaire de 120.5 millions de Droits de Tirage Spéciaux (DTS).

Balla Yombouno

Articles Similaires

DUBREKA : elle se suicide après que ses parents ont découvert qu’elle n’est plus vierge

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : le torchon brûle entre le coordinateur régional et deux secrétaires généraux de sections

LEDJELY.COM

KALOUM : un ouvrier chute du 6éme étage et meurt !

LEDJELY.COM