Actualités Basse Guinée Politique

ELECTIONS COMMUNALES : aucune candidature reçue à Kindia

C’est symptomatique d’un paradoxal manque d’engouement des acteurs politiques pour les élections communales. A 24 heures de l’expiration du délai de dépôt des listes de candidature, la Commission en charge de la réception des dossiers à Kindia n’en a encore aucun. Ni de la part des partis politiques, ni de celle de potentiels candidats indépendants. Une situation qui résulterait en partie du peu de vulgarisation des procédures

En tout cas, Seydou Amara Camara, le président de la Commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Kindia, trouve des explications à la lenteur que l’on constate dans le dépôt des listes de candidature. A l’en croire, le manque d’informations et une certaine complexité dans la constitution des dossiers de candidature, y seraient pour quelque chose. Poursuivant sur la même lancée, le président de la CEPI pense que l’Etat n’a pas suffisamment associé les médias en vue d’une communication de masse sur les procédures et les documents devant constituer le dossier de candidature.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Ainsi, selon lui, beaucoup de candidats ne savent pas par quoi commencer. Quelques prétendants se bornent à retirer les fiches de déclaration de candidature (individuelle et collective) et d’autres informations relatives à l’organisation des élections.

Par ailleurs, selon le président de la CEPI, « la semaine passée, les agents de la justice étaient en atelier de formation. Pratiquement, on ne pouvait accéder à aucun dossier ». Or, au nombre des documents constitutifs du dossier de candidature, on a le casier judiciaire. A quoi on peut ajouter, entre autres, l’acte de naissance, le reçu bancaire, le certificat de résidence.

Déjà, prenant en compte cette lenteur justement, le président de la CENI, Me Salifou Kébé, a émis en date du 16 décembre, une directrice à destination des démembrements de son institution et dont un des points  prend en charge les difficultés d’obtention des cartes d’identité nationale, une des pièces exigées.  Devant cette difficulté effective, le président de la CENI indiquait que l’une des pièces suivantes peut faire l’affaire :

  • Carte d’identité nationale valide ;
  • Passeport,
  • Carte d’électeur de l’élection présidentielle de 2015 ;
  • Carte de sécurité sociale ;
  • La copie d’identité dûment délivrée par la police.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Toutefois, la pièce en question  doit être dans sa période de validité, précisait alors la directive.

Pour ce qui est des difficultés d’obtention des casiers judiciaires évoquées par quelques candidats potentiels, la CENI s’est rapprochée de l’institution judiciaire afin qu’elle prenne les mesures nécessaires pour faciliter l’obtention de ce document conformément à la loi.

Il est à noter que chaque liste de candidature doit comporter 41 personnes. Mais à Kindia, la commission de réception des dossiers attend toujours ses premiers postulants. A 24 heures de la date butoir fixée à ce 20 décembre.

 Balla Fakoly, correspondant régional, www.ledjely.com

Tel : 657 32 76 76/ 622 81 58 58

Articles Similaires

KANKAN/SANTÉ : une rupture de stock plane sur le centre de prise en charge des tuberculeux

LEDJELY.COM

ENTRE-DEUX-GOUVERNEMENTS: Mamady Youla et Cie gèrent les affaires courantes

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE L’IMPUNITE : le comité de pilotage rend compte des efforts

LEDJELY.COM
elit. libero. facilisis id dictum Sed elit. commodo