Actualités Entreprise

EBOLA : le secteur privé guinéen tire les leçons

Ouverture  ce mercredi 20 décembre 2017  à Conakry, de l’atelier  d’évaluation des impacts de la maladie à virus Ebola sur les entreprises en Guinée. L’idée est de prévenir les catastrophes de même nature et atténuer les effets de la crise Ebola. C’est une initiative  du Bureau international du travail (BIT) et  du Conseil national du patronat guinéen (CNP Guinée) qui vise à promouvoir le développement des entreprises  et l’emploi décent.

Dans son intervention, Ibrahima Diané, vice-président du CNP –Guinée dira que  cette épidémie a été une catastrophe pour  les trois pays ouest-africains victimes. « Ça a affecté le système économique et le système de santé.  Aujourd’hui, c’est l’ensemble de ces éléments qui a été regroupé dans une étude qui va être restituée,  pour  outiller le secteur privé afin de redémarrer  et repartir du bon pied »

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Pour François Murangira, représentant  du BIT à Dakar : « on a vu qu’il y avait une situation extrêmement difficile pour les entreprises mais pour les travailleurs aussi. Donc, certaines entreprises avaient fermé, les travailleurs avaient été licenciés pour des raisons techniques. Donc il y avait une situation difficile et on a fait notre rapport au  niveau du BIT et  l’instruction que nous avons reçu du côté de l’administration, c’est d’aider à mettre en place un programme d’appui au relèvement post Ebola ».

De son côté, Lancinet Béavogui, représentant du ministre de l’enseignement technique , de la formation professionnelle , de l’emploi et du travail, a dit tout l’intérêt que l’initiative revêt pour son département en particulier : « cet atelier intéresse à plus d’un titre notre département, car il a trait à la résilience des entreprises face aux pandémies telle que la maladie à virus Ebola d’une part et d’autre part la mise en place de mesures idoines  pour favoriser un climat des affaires propices à la création et à la pérennisation des emplois décents ».

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Les résultats de l’étude du cabinet ‘’West African Consultants’’, montrent qu’au cours des trois périodes (avant, pendant et après Ebola), les emplois permanents dans les entreprises guinéennes ont évolué en dents de scie avec 32 travailleurs en moyenne avant Ebola, 23 au cours de la période Ebola et 29 après Ebola. Ainsi, les effectifs du personnel dans les entreprises ont enregistré une baisse de l’ordre de 28,1% entre la période Ebola et avant Ebola.

 Balla Yombouno

Articles Similaires

MABINGUE NGOM : « le dividende démographique a désormais du potentiel en Afrique »

LEDJELY.COM

EDUCATION : les cours à distance n’emballent pas grand-monde

LEDJELY.COM

COMMUNALES 2018 : aucun report envisagé

LEDJELY.COM