Ledjely.com

Accueil » AFFAIRE TOUMBA : les avocats crient à une ‘’tentative d’empoisonnement’’
ActualitésSociété

AFFAIRE TOUMBA : les avocats crient à une ‘’tentative d’empoisonnement’’

Le collectif  des avocats  en charge de la défense d’Aboubacar Sidiki Diakité, dénonce une ‘’tentative d’empoisonnement’’ aurait dernièrement été victime. L’accusation a été formulée au cours d’une conférence de presse que les avocats ont animée ce mercredi à Conakry. Dans la foulée, ils ont également fait état d’une dégradation de l’état de santé du prisonnier, détenu dans le cadre des massacres du 28 septembre 2009.

Parlant de son client, Me Paul Yomba Kourouma a tout de suite lancé l’accusation : « Il a été porté à notre connaissance qu’il a échappé à un empoisonnement par voie d’injection qui devrait être exécutée par ses médecins dits traitants ».

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

De fait, c’est le prisonnier, lui-même médecin de formation, qui aurait déjoué la manœuvre dont l’objectif était, pensent les avocats, l’élimination physique de Toumba Diakité. Selon le récit de Me Kourouma, un biologiste serait venu procéder à un premier prélèvement, dans le cadre du suivi médical du prisonnier. Prêtant attention, Toumba Diakité aurait suivi le médecin jusqu’au report des prélèvements sur le registre. Ensuite, des cardiologues sont aussi arrivés pour s’assurer du fonctionnement normal du cœur du détenu. Et c’est au moment où ces derniers achevaient leur consultation que Toumba a remarqué de nouveau le biologiste qui fonçait avec une seringue dans sa direction.

Au prisonnier de lui demander alors : « Que voulez-vous faire ? ». Réponse du médecin : « Je voulais faire un prélèvement ». De nouveau, Toumba demande : « Qu’en est-il du premier prélèvement ? ». Cette fois, c’est au directeur national de l’administration pénitentiaire de répondre : « Ils ont perdu l’échantillon ». Toumba fait alors remarquer que les résultats du précédent prélèvement avaient été reportés. Coincé, le directeur aurait acquiescé.  Fermant alors la série de questions-réponses, le détenu aurait déclaré, sentencieux : « Alors, referez-vous-en ».

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

Par ailleurs, selon le défenseur d’Aboubacar Sidiki Diakité, celui-ci développerait une maladie. Il aurait « une fissure de la ligne abdominale, les médecins ont conclu à une hernie blanche ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

Insolite : un proviseur gifle un enseignant à Kankan

LEDJELY.COM

CRIEF : la partie civile et le ministère public rejettent l’exception soulevée par la défense

LEDJELY.COM

Mars 2023 : l’UFDG poursuit le mois de la femme avec le prix Cellou Dalein pour l’inclusion numérique des femmes

LEDJELY.COM

CRIEF : la défense de Oyé Guilavogui soulève une exception

LEDJELY.COM

Face aux produits frelatés qui inondent le marché, la ministre Commerce promet une lutte sans relâche

LEDJELY.COM

Siguiri : deux femmes périssent dans un autre éboulement

LEDJELY.COM
Chargement....