Actualités Societé

CONAKRY : pétards et feux d’artifice ne font pas que des heureux

A l’instar des autres villes du monde, Conakry s’apprêter à réveillonner. Et comme il se doit, parée de ses meilleurs atours, elle scintille depuis quelques semaines. Caractérisée par une ambiance festive et une atmosphère joyeuse, cette période s’accompagne aussi de la part en particulier des jeunes d’explosion de pétards et de feux d’artifices.  Un comportement compréhensible pour une certaine catégorie des populations, mais qui agace une autre qui se plaint d’un climat de panique et de la perturbation du sommeil.

Habituellement soumis à des mesures restrictives des autorités, la vente des pétards et des feux d’artifices est libre cette année. Du coup, on enregistre une certaine tendance à leur utilisation. Ce qui, sur la foi du constat de notre reporter, n’est cependant pas du goût de tout le monde. Un commerçant installé le long du Boulevard Diallo Telly en est totalement tétanisé. Surtout que selon lui, il y a chez certains une intention certaine de faire peur: « C’est au moment où tu es concentré que les enfants viennent faire exploser devant la boutique. D’un seul coup, tu sautes de peur »

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Mamadama Sylla, pour sa part, se plaint surtout de l’effet sur son sommeil, perturbé depuis une semaine : « Depuis les 24 décembre 2017, on n’arrive pas bien à dormir. Toute la nuit, qui vous êtes obligé de supporter l’explosion de ces pétards, avec des bruits vraiment effrayants ».

Les autorités ne semblant pas disposer à prêter attention à ces complaintes, les citoyens devront supporter cette situation au moins jusqu’à la célébration de la Saint-Sylvestre. D’autant que des profits d’envergure sont aussi en jeu pour les commerçants revendeurs.

Balla Yombouno

Articles Similaires

KANKAN : la société civile à l’école du contenu local

LEDJELY.COM

ALCOOL AU VOLANT : et si le vide juridique avait tué Abdoulaye Bah ?

LEDJELY.COM

COVID-19 : le FNDC accuse le gouvernement guinéen de se servir de la crise sanitaire pour imposer son ”coup d’Etat constitutionnel”

LEDJELY.COM