Actualités Politique

GUINEE : la journée ville morte reportée

Ce n’était plus qu’une simple formalité. Et l’opposition guinéenne s’est réunie hier soir pour l’entériner. La journée ville morte de ce jeudi a été reportée par les opposants guinéens. A la base d’une telle décision un échange téléphonique, le lundi dernier, entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo qui aura finalement abouti, entre autres, à l’annulation de la convocation de leaders de l’opposition qui devaient répondre de l’incendie du commissariat de Cosa, en marge de la dernière marche de l’opposition républicaine.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Finalement, la stratégie de la menace a fonctionné de la part de Cellou Dalein Diallo et Cie. En effet, c’est essentiellement à cause de la convocation de cinq de ses membres que l’opposition avait émis le mot d’ordre de ville morte pour ce jeudi. Et Alpha Condé, conscient des conséquences qui peuvent en émaner a pris les devants. Ainsi, le lundi dernier, il a joint le chef de file de l’opposition et a pris un certain nombre d’engagements. Engagements au nombre desquels, il y avait la promesse de faire annuler la convocation polémique. Et ainsi que nous le confirmait le responsable communication de l’UFDG, l’annulation de la convocation en question a été formellement notifiée au collectif des avocats de l’opposition hier matin.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Ce premier engagement honoré, l’opposition sursoit donc à la journée ville morte. Mais à la fois prudente et méfiante, elle garde la menace à portée de main. C’est ainsi qu’au terme de la plénière d’hier, Alhoussein Makanera Kaké a indiqué que le report court jusqu’au mercredi 9 mai. Il faut dire que les opposants attendent deux autres signaux de la part du pouvoir. On a tout d’abord la libération des militants de l’opposition arrêtés dans le cadre des manifestations postélectorales, et détenus en différents endroits du territoire national. Ensuite, la question du contentieux électoral en débat au sein du comité de suivi. Il se dit que le comité technique planche depuis hier sur les propositions des différentes parties et qu’une solution devrait être trouvée à l’issue de la prochaine rencontre du comité de suivi, prévue ce vendredi. C’est donc pour continuer à mettre la pression par rapport à ces deux points que l’opposition n’abandonne pas totalement l’idée de la journée ville morte.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

APRES-SCRUTIN: notre constat de km36 à Gbessia

LEDJELY.COM

Cellou Dalein Diallo réagit à l’attaque du siège de l’UFDG à Kankan : « Alpha Condé à instruit les militants du RPG… »

LEDJELY.COM

REPRISE DES COURS : les craintes de certains étudiants de l’Université de Kankan

LEDJELY.COM