Actualités Interview Societé

LEDJELY INTERVIEW : Binko Mamady Touré, SG Ministère enseignement supérieur

La Guinée, à travers le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, s’achemine vers la deuxième édition du Forum de l’étudiant guinéen (FEG). Aussi, en prélude à cet événement, notre rédaction est allée à la rencontre du Secrétaire général du ministère. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Binko Mamady Touré revient en détail sur les enjeux et la pertinence du Forum. De même, avec lui, nous avons l’état des lieux des réformes engagées par le département pour qualifier le système éducatif, dans son volet enseignement supérieur.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

Bientôt la deuxième édition du forum de l’étudiant guinéen. Où en êtes-vous  avec les préparatifs ?

 Meri pour l’intérêt que vous accordez à cette rencontre. D’abord, il faut retenir que le Forum de l’étudiant guinéen est un espace d’information et de découverte sur les choix des études et les opportunités qui peuvent s’offrir aux étudiants et élèves guinéens.

Pour répondre à votre question,  je dois dire que les préparatifs vont bon train. Dans moins d’une semaine, le forum va se tenir au palais du peuple, précisément du 10 au 12 mai prochain. Ce forum s’ouvre à plusieurs pays. Par exemple, du Sénégal,  de l’Inde, du Maroc et de bien d’autres pays, nous attendons des universités. Nous attendons les élèves pour qu’ils viennent s’enquérir des réalités qui les attendent au niveau de l’enseignement supérieur. Pour les étudiants, ils viendront discuter avec les professionnels pour savoir ce qui les attend sur le marché de l’emploi. Aussi, ces mêmes professionnels aussi vont venir conseiller nos instituts supérieurs et universités afin que ceux-là se rapprochent mieux du marché de l’emploi. Ça va être une sorte de remise en question de certaines filières pour mieux les adapter au marché de l’emploi.

Lors de la première édition, un incident avait opposé le chef de l’Etat aux étudiants à propos des tablettes. Quelles sont les dispositions prises pour éviter ce genre de situation ?

Nous allons d’abord sérier les places et faire en sorte que les places soient occupées par des gens qui sont identifiés. A n’importe quel moment, si je prends une rangé quelconque, le comité d’organisation sera en mesure de savoir sur la rangée, quelle est ou quelles sont les écoles qui y sont  présentes. Ainsi, les responsabilités sont faciles à situer. Nous avons travaillé de commun accord ou de concert avec le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation pour que  les élèves soient transportés et installés en fonction de leurs établissements. Les places sont numérotées et attribuées à l’avance. Ça sera le même cas chez les étudiants. Il y a  des bus que nous avons obtenus et qui feront la navette entre les écoles et  le palais du peuple.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

En fait, l’incident de l’année dernière ne devrait pas se produire, parce qu’au même moment les tablettes étaient en train d’être distribuées dans les écoles. Nous ne savons pas jusqu’à maintenant comment cette affaire de tablettes est arrivée. Mais, quand le forum se passait l’année dernière peut-être qu’il y avait autre chose derrière les ambitions inavouées sans qu’on ne s’en rende compte.  Mais vraiment, ce n’était pas une affaire de tablettes.

Certains observateurs pensent qu’il serait préférable de s’investir mieux pour rehausser le niveau du système éducatif, au lieu de mettre des moyens pour la tenue de ce forum. Qu’en dites-vous ?

Ils ont mal compris. Pour toute chose, il faut le marketing. Le forum se tiendra sur ce qu’on ne peut pas dire en situation de classe et dans les medias. C’est une grande rencontre de donner et de recevoir. Pour les centres de recherche, les instituts supérieurs et les universités, c’est l’occasion d’exposer le meilleur de son établissement. Un centre de recherche va exposer les derniers résultats obtenus. Une université va présenter ses plaquettes de formation, ainsi de suite. Chacun fait en sorte qu’il soit le plus vendable sur le marché. Ils doivent venir dire ce qu’ils font dans leurs établissements d’enseignement supérieur et secondaire. Ils doivent venir dire : « si vous venez dans cette école, voici ce que nous offrons et voici les opportunités qui vous attendent dans la vie ou sur le marché de l’emploi ». Ce forum est fondamental.

Il y a trois options au lycée : Maths, Expérimentales et Sociale. Or, il arrive que les élèves des mathématiques se retrouvent dans la même salle à l’université que les élèves ayant fait les sciences expérimentales. Il faut que nous expliquions  tout ça aux jeunes lycéens  pour leur faire comprendre comment il y a une forte chance que les élèves des deux options puissent se retrouver au même département. On ne peut pas dire tout ça en classe. Ce n’est pas un gaspillage d’argent. Ceux qui disent d’utiliser cette somme pour  les infrastructures n‘ont pas compris l’esprit de ce forum. La meilleure question qu’ils devraient se poser est pourquoi ne pas délocaliser le forum pour les villes de l’intérieur comme N’zérékoré, Kankan, Kindia, Labé ou  Boké ? C’est l’une des possibilités qui s’offrent au comité d’organisation du forum.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

Donc, l’argent du forum doit être utilisé pour le forum afin d’informer au mieux. Ça va être une opportunité aux sponsors de nous venir à l’aide. D’autres universités viendront avec les prototypes de leur travail de labo et certaines entreprises scientifiques seront intéressées.

Des reformes avaient été annoncées au niveau de l’enseignement supérieur. Parlez-nous de l’état d’avancement du processus.

 Nous avons amorcé assez de reformes. Nous sommes en train de faire  une analyse critique  afin de revoir notre système LMD. C’est en 2007 que nous sommes rentrés dedans et il y a des facultés qui sont hors le système LMD. On veut être dans le même creuset que les autres nations sur le LMD. Egalement, nous sommes en train de revoir la façon de recruter nos personnels de l’enseignement supérieur. Désormais, pour enseigner à l’université, nous voulons recruter les enseignants qui correspondent au profil du Doctorat PhD.  Et l’Etat est en train de mobiliser et mettre le nécessaire à notre disposition pour l’application  d’un système d’enseignement plus rigoureux. On veut 1000 PhD et 5000 Masters pour mieux qualifier le système éducatif guinéen.

Voulez-vous ajouter quelque chose pour clôturer cet entretien ?

Je voudrais dire  aux étudiants et aux élèves de venir massivement. Parce que, c’est pendant ces trois jours que l’information va être diffusée à large échelle  pour permettre aux  étudiants de savoir ce qui les attend dans la vie professionnelle et aux élèves de savoir les offres de formation à l’enseignement supérieur.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

C’est l’occasion aussi de remercier les autres secteurs de l’éducation. Je veux parler du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et du département de l’enseignement  technique et de la formation professionnelle,  pour leur accompagnement. Je dois remercier tous les autres partenaires de cet évènement d’envergure nationale.

Propos recueillis par Gilles Mory Condé  et Mohamed DORE

Articles Similaires

RIPOSTE AU COVID-19 : les mesures du gouvernement pour les Guinéens de l’étranger

LEDJELY.COM

AFFAIRE CASHEW HOLDING : le TPI de Kaloum se déclare incompétent

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE COVID-19: l’ANIES lance la campagne « Vous pouvez compter sur nous ! »

LEDJELY.COM
non diam Phasellus quis Sed ut elit. in ultricies