Actualités Politique Societé

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : l’avis d’Alpha Condé

Le président de la République et le chef du gouvernement étaient tous deux conviés ce samedi à une conférence-débat autour du thème ‘‘Impact de la corruption sur le développement en Guinée’’. Ayant pour cadre un complexe hôtelier de la capitale guinéenne, l’initiative était de l’Association des jeunes acteurs pour le changement (JAC 518). On y a noté la présence d’autres hauts cadres de l’Etat et des activistes de la société civile, entre autres.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Présidant la cérémonie, Alpha Condé en a profité pour livrer son opinion sur la thématique en débat. En effet, selon lui, la corruption est certes un phénomène complexe, mais qu’on peut en venir à bout, à condition d’agir dans une dynamique d’ensemble :

 La corruption est un problème très complexe et compliqué. La première des choses, c’est que ce sont les pyromanes qui jouent aux pompiers. Ce sont qui ont le plus volé et qui sont les mauvais gestionnaires qui parlent de corruption. Dès fois, c’est la complicité entre les différentes structures. Pour lutter contre la corruption en Afrique, ce n’est pas simple. C’est bien évident qu’il y a la corruption partout, mais en Afrique elle est structurelle. Il faut aussi lutter contre la vision de la population qui consiste à tendre la main, parce qu’en Guinée, lorsque quelqu’un est ministre, on pense qu’il lui faut distribuer de l’argent. Il faut cultiver à l’esprit des populations qu’un cadre est bon parce qu’il fait des exploits et non  parce qu’il distribue de l’argent. C’est ensemble que nous pouvons vaincre la corruption tout en n’acceptant pas de corrompre ou d’être corrompu.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Pour sa part, Mohamed lamine Traoré, président de l’association JAC 518, un autre palier sur lequel il faille agir, c’est la formation :

Pour l’efficacité de la lutte ce fléau social, il s’avère urgent et indéniable de renforcer les capacités humaines et techniques des services chargés de la lutte contre la corruption, encourager le partage de l’information et la collaboration entre ces services, appeler les citoyens à dénoncer les faits de corruptions, quelle que soit la nature de ceux-ci.

Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Articles Similaires

N’ZÉRÉKORÉ : le maire pointé du doigt après des inondations dans la ville

LEDJELY.COM

Le corps de Simon Henshaw, l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, rapatrié dans son pays

LEDJELY.COM

COVID-19: malgré la pandémie, la continuité des services de l’état civil reste primordiale

LEDJELY.COM