Actualités Politique

DIALOGUE POLITIQUE: un nouveau clash

Cette fois, la menace est très sérieuse, D’autant que, de la part de l’opposition républicaine, la pression est accompagnée de l’annonce du retrait des travaux du comité de suivi et de celle de la reprise des manifestations de rue e. Ce sont en tout cas les deux principales annonces issues de la conférence de presse à laquelle ont notamment pris part, Cellou Dalein Diallo ainsi qu’Alhoussein Makanera Kaké, ce jeudi à Conakry.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Tout d’abord, Makanera Kaké, a fait des révélations sur l’éventuel troisième mandat du chef de l’Etat .  «Nous apprenons que la journée du paysan qui sera organisée cette année, sera juste un moment choisi pour déclencher et annoncer publiquement la candidature de monsieur Alpha Condé, pour un troisième mandat», a-t-il dit. A l’adresse de la presse, Alhoussény Makanéra a conseillé: «Ne soutenez pas l’opposition, ne soutenez pas la mouvance, soutenez la vérité. Si vous soutenez la vérité, vous soutenez le peuple de Guinée, vous vous protégez vous-même.»

Par rapport au comité de suivi du dialogue, l’opposition décide qu’elle n’en fait plus partie. « Nous avons décidez, puisque les seuls moyens légaux dont nous disposons ce sont les manifestations, de la reprise de ces activités»a-t-il précisé.

Saisissant la balle au bond, le  leader de l’union des  forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, a rappelé qu’au départ, les membres du comité de suivi disposés à aider trouver des solutions aux crises :. « Mais au fur et à mesure que le débat évoluait, on a noté au niveau de la mouvance une réduction de cette volonté. La mouvance devenait fermée à toutes propositions de sortie de crise. Les partenaires techniques et financiers présents au niveau du comité de suivi se sont rendu compte qu’on n’évaluait pas. Ils ont décidé de s’impliquer. Ils ont fait une réunion entre eux pour venir faire une proposition aux deux partis (opposition mouvance ndlr). Malheureusement, toutes ces deux propositions ont été systématiquement rejetées par la mouvance », a expliqué Cellou Dalein DialloEn plus du rejet de ces propositions, selon lui,  la délégation du RPG était devenue plus arrogante et fermée à tout esprit de dialogue. «  Ils menaçaient très souvent  en disant : si voulez manifestez toute l’année, on ne modifiera pas les résultats. Il n’y avait aucune volonté d’aller de l’avant. Et nous nous sommes retrouvés dans une situation où il n’y avait aucune volonté d’avancer de la part de la mouvance et du président du comité de suivi  (général Bouréma Condé ndlr)», a précisé le chef de file de l’opposition.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Notons que l’opposition  reprend les manifestations à partir du lundi 14 mai prochain, avec un appel à la journée ville morte.

Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Articles Similaires

KANKAN/LUTTE CONTRE LE SIDA : journée porte-ouverte au centre Salamani

LEDJELY.COM

LEGISLATIVES : voici la liste des partis représentés

LEDJELY.COM

KANKAN : Me Mohamed II Kourouma , avocat de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM