Actualités Guinée Forestière Politique

N’ZEREKORE : Kassory fait consensus

A N’zérékoré, capitale de la région forestière, la nomination, hier soir, par le président de la République de Kassory Fofana au poste de premier ministre, transcende les clivages politiques. Du côté de la mouvance présidentielle, on y voit une juste récompense pour quelqu’un dont le soutien au chef de l’Etat est évident. Quant à l’opposition, n’ayant manifestement pas griefs contre le nouveau promu, elle acquiesce et attend de le voir à l’œuvre. Enfin, les citoyens à la base,  sans s’opposer au choix du président de la République, ont quelques appréhensions quant au passé du nouveau locataire du palais de la Colombe.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

C’est naturellement le sujet de débat qui s’impose ce matin à N’zérékoré. Et chacun y va de commentaire. Mais de tout ce que notre correspondant a pu glaner comme réactions, on peut retenir qu’à défaut de recueillir l’unanimité, la nomination d’Ibrahima Kassory Fofana au poste de premier ministre rencontre un certain consensus du côté de la capitale de la Forêt.  Ainsi pour le secrétaire général de la section RPG arc en ciel de N’zérékoré 4, la nomination Kassory n’est qu’un juste retour des choses. «  Depuis un certain temps, ce monsieur travaille d’arrache pieds aux côtés du président de la république dans le cadre des grands projets », relève à propos Alphonse Toma Guémou. Un apport qui ne devrait  que, selon lui, se poursuivre avec le nouveau statut de Don Kass : « Une fois à ce poste, il va aider le président à exécuter son programme de développement afin de permettre à tous les Guinéens de bénéficier des retombées de ce développement », souligne-t-il.

Mamadou Maladö Diaouné, le secrétaire aux affaires électorales de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de N’zérékoré, n’est pas non plus surpris que le président Alpha Condé ait porté son choix sur Ibrahima Kassory Fofana. Il tient toutefois à rappeler à ce dernier que des défis concrets attendent sur sa table : « La crise dans le système éducatif et la crise née au lendemain des élections du 4 février dernier sont à mon avis les dossiers brûlants auxquels Kassory Fofana doit s’attaquer », laisse-t-il entendre. Par ailleurs, il exhorte le nouveau PM à ne pas faire dans la demi-mesure dans la composition de futur gouvernement.  Ce qui devrait passer, à l’en croire, par la neutralité que le chef de l’Etat et son parti doivent observer.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

La prudence dont font montre les politiques, les citoyens ordinaires ne s’en embarrassent pas manifestement. En tout cas, au niveau de la population à la base, c’est plutôt le pessimiste qui l’emporte. .« On n’est pas contre sa nomination », lâche ainsi un citoyen. Et Millimouno Emile Tamba de compléter : « Mais attendons de voir car c’est au pied du mur qu’on reconnait un bon maçon. On l’a vu dans les rouages de la présidence. Difficile donc de l’associer à la nouveauté».

N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano correspondant régional pour www.ledjely.com

Contact : 622783505  

Articles Similaires

N’ZÉRÉKORÉ : le préfet dans la ligne de mire des défenseurs des droits de l’homme

LEDJELY.COM

ARRIVEE D’ALPHA CONDE A LABE : UN CENTRE D’EXAMEN DÉLOCALISE.

LEDJELY.COM

COVID-19 : comment le secteur minier entend-il faire face aux risques commerciaux et économiques ?

LEDJELY.COM