Actualités Haute Guinée Societé

KONDIANAKORO (MANDIANA): un vent violent fait des sans-abris et des blessés

Si à Conakry, c’est le nouveau gouvernement qui focalise toutes les attentions, quelque part en Haute, Guinée, précisément à Kondianakoro, dans la préfecture de Mandiana, les habitants sont littéralement sinistrés. En effet, ce samedi soir, la rupture du jeûne à peine terminée, c’est un vent particulièrement violent, avec une fine pluie, qui a provoqué d’énormes dégâts. N’épargnant aucun des cinq districts de la sous-préfecture y compris Kondianakoro centre, avec ses 10.000 habitants, le vent aurait tout décoiffé sur son passage et occasionné de nombreuses fractures. Du coup, sur place, beaucoup passent la nuit à la belle étoile, tandis que les blessés, quant à eux, sont pris en charge sdes conditions loin d’être idéales. 

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Le sous-préfet de Kondianakoro, s’exprimant chez nos confrères de Nostalgie Guinée, a notamment déclaré: “Un vent violent accompagné d’une fine pluie a, en 15 minutes au maximum,  décoiffé quasiment tous les bâtiments administratifs de la sous-préfecture, y compris les habitations des particuliers. Sont notamment affectés, la résidence du sous-préfet, le centre d’accueil, le bloc des professeurs du lycée, la cité des enseignants du primaire, trois bâtiments de l’école primaire, etc. on dénombre aussi beaucoup de blessés, surtout des fractures. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines, mais beaucoup de blessés. Des blessés dont certains ont été transportés à Niani où ils seront pris en charge à l’indigénat. D’autres sont pris en charge par la petite chirurgie du centre de santé. Un centre de santé dont une partie a également été décoiffé. Ce qui fait que le traitement des blessés se fait dans la partie qui été épargnée. Une clinique qui était à côté a aussi été affectée”.

Sur ce, il a demandé la solidarité de toutes les bonnes volontés, y compris l’Etat. En effet, sur place, les besoins sont aussi bien en termes de prise en charge des blessés que par rapport à la reconstruction des habitations. D’autant que, selon le sous-préfet, les maires qui s’occupent à priori de ces questions, ne sont toujours pas installés encore.

Articles Similaires

CONAKRY: un autre membre du FNDC aux arrêts

LEDJELY.COM

FODEL/ Boffa: Bel Air mining offre plus d’un milliard GNF aux communautés

LEDJELY.COM

CHRONOGRAMME ÉLECTORAL : des commissaires de la CENI émettent des “fortes réserves”

LEDJELY.COM