Actualités Politique

NOUVEAU GOUVERNEMENT: l’UFDG entend récupérer les sièges au parlement

C’est l’une des conséquences de la composition du gouvernement d’Ibrahima Kassory Fofana. Mouctar Diallo et Aboubacar Sylla, jusqu’ici députés, étant pris au compte de ce gouvernement, ils devront être remplacés à l’hémicycle, vu que les fonctions ne sont pas cumulatives. Et l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), sur la liste de laquelle ils s’étaient fait élire, voudrait procéder au remplacement le plus tôt possible. Il faut dire que la formation de Cellou Dalein Diallo voit dans le double départ des députés, l’occasion d’en finir avec cette polémique qui n’en finissait pas de générer des frustrations à l’intérieur du parti. D’autant que l’inscription des deux ex-opposants sur la liste proportionnelle avait été perçue comme une trahison à l’égard des militants qui se battent à l’intérieur du parti. 

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Aussi, Alpha Boubacar Bah, le chargé de communication de l’UFDG ne tergiverse pas: “la question est réglée d’avance par la loi“. De fait, rappelle-t-il, Aboubacar Sylla et Mouctar Diallo occupaient respectivement les 3ème et 4ème rangs sur la liste de l’UFDG au scrutin proportionnel, lors des législatives de 2013. Une liste sur laquelle le parti avait obtenu 23 députés. “La loi dit que s’il y a un poste vacant, suite au décès, à la démission ou à la nomination d’un député à un poste qui n’admet pas le cumul avec la fonction de député, il faut revenir à la liste et prendre celui qui occupait le rang suivant“, poursuit Alpha Boubacar. Ce qui dans le cas présent, conduit au 24ème rang, dont le titulaire, Youssouf Sylla, est décédé. Du coup, vu que ce sont deux députés qu’il va falloir remplacer, on passe à ceux qui étaient inscrits respectivement aux 25ème et 26ème rang. Il s’agit respectivement de Dr. Souleymane Dieng, membre du bureau politique de l’UFDG et Mamadou Chérif Diallo, secrétaire fédéral du parti en Angola.

D’ores et déjà, ils sont automatiquement députés. Mais il y a une lettre à adresser au président de l’Assemblée nationale pour notifier le remplacement. Et c’est sûr que demain, la direction nationale du parti va adresser cette lettre au bureau du parlement“, conclut notre interlocuteur qui pense que les nouveaux députés devraient siéger dès la semaine prochaine.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

COVID-19 : la Guinée d’après (Kémoko Touré)

LEDJELY.COM

SLECG : la menace d’Aboubacar Soumah, plus précise

LEDJELY.COM

KAMSAR-CBG : attention au syndrome de Fria

LEDJELY.COM
venenatis consectetur massa pulvinar risus dictum vulputate, Praesent leo.