Actualités Societé

TELECOMMUNICATION : l’arnaque en expansion

Si les télécommunications ont indubitablement révolutionné le monde,  il y a qu’elles ont aussi leur revers. Justement, au nombre des effets négatifs qu’on peut récolter dans le sillage du boom phénoménal des télécoms, nous avons l’arnaque dont se plaignent de nombreux utilisateurs. Le phénomène est particulièrement récurent en Guinée avec  l’émergence, dans les sociétés téléphoniques, des services de mobile money. Et les techniques sont si bien perfectionnées que mêmes les opérateurs téléphoniques et les autorités en sont préoccupés.   

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”] 

Il y a quelques jours,  Fatouma Binta Sow , 52 ans, vendeuse de denrées de première nécessité au marché de Foulah Madina, dans la commune de Ratoma, s’est fait arnaquer.  Au total, elle a perdu une bagatelle de 2 000 000 GNF. Attristée, elle raconte sa mésaventure : «  Le monsieur qui m’a appelée avait un ton très rassurant. Il  m’a  dit que je suis l’heureuse gagnante d’un tirage au sort et que je venais de remporter12 000 000 GNF, une moto et une tablette. Il parlait trois différentes langues nationales : Poular, Sousssou et Manika. Ensuite, il m’a demandé si j’avais un compte sur le réseau téléphonique via lequel il m’a appelée.  Je lui ai répondu oui ! ». La joie de Binta Sow était immense. Du coup, elle ne doute de rien quand son interlocuteur lui a dicté des chiffres qu’elle devrait, selon lui, composer sur son téléphone pour « authentifier » son numéro et déclencher de même le procédure devant lui permettre d’accéder à ses cadeaux. «  Je n’ai même pas eu recours quelqu’un pour m’aider à composer les chiffres, parce que je ne voulais pas que quelqu’un d’autre le sache », confie-t-elleAinsi, poursuit-elle, au fur et à mesure que l’homme lui dictait le code, elle composait ce dernier sur son téléphone. « Après, il m’a dit de taper sur OK . Ce que j’ai fait sans hésiter », déclare Fatoumata Binta.

Seulement, dans les minutes suivantes, le numéro de téléphone par lequel elle a été jointe, n’était plus accessible. Là, elle s’avise de consulter son solde et constate une réalité qu’elle n’avait jamais imaginée : la totalité de son argent a disparu sur son compte. Aussitôt, la joie qui s’était emparée d’elle plus tôt s’est transformée en tristesse.  « Ce qui m’a le plus affectée, c’est que cette somme était mon économie. Je devais l’envoyer à ma fille à Kindia pour qu’elle m’achète des marchandises comme d’habitude », a déploré la pauvre dame.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Quelques jours plus tôt, à Dapompa, le jeune Moussa Camara, maçon de profession,  s’est retrouvé au cœur d’une mésaventure similaire. A la différence que cette fois, les arnaqueurs font montre de plus d’ingéniosité. En effet, celui qui a appelé Moussa s’est fait passer pour  le fils du patron de celui-ci. « Il m’a dit qu’il a réussi à convaincre son père de rajouter un million sur mes frais de prestation dans leur chantier. En contrepartie, je devrais lui verser la moitié du montant, une fois que je l’aurais.  Je n’avais aucune raison de douter de quoi que ce soit dans la mesure où il a mentionné des détails liés à mon travail et a fait état de problèmes m’ayant opposé à mon patron. J’ai fini par le croire », explique-t-il. D’autant que, rajoute-t-il : « puisque je n’avais rien à débourser, j’ai pris la résolution de me rendre dans un kiosque pour le retrait ».

Sur place, comme tout autre client,  il prend le numéro d’Aboubacar Sidiki, tenancier  de la cabine de transfert d’argent et l’envoie à celui qu’il pense être le fils de son patron. Dans la minute qui suit, Aboubacar Sidiki  reçoit un message lui annonçant le dépôt d’une somme d’un million de francs guinéens sur son compte. Mais après vérification, ce dernier remarque que le SMS qui lui est parvenu ne vient pas de son centre de transaction comme d’habitude. «  En fait, ce type a copié un SMS attestant un dépôt antérieur sur un autre numéro et me l’a envoyé. Donc, je n’ai pratiquement pas reçu 1 franc sur mon compte. Il voulait me tromper », explique le gérant du kiosque. Qui n’a pas hésité à trimballer le jeune maçon au commissariat de Dapompa pour tentative d’arnaque.

Emprisonné,  Moussa Camara a été contraint de faire venir son patron, El Hadj Moustapha Diaby pour négocier sa libération contre un montant qui n’a pas été révélé. « Le jeune Moussa est victime de sa naïveté », a souligné un agent de  la police.

A l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) et à la Cour d’appel de Conakry, il ne nous a pas été possible de disposer des statistiques permettant de se faire une idée plus précise de l’ampleur du phénomène. Cependant, tous nos interlocuteurs à ces deux niveaux ont admis le fléau.

Quant aux opérateurs téléphoniques, eux-mêmes, ils semblent plutôt limités face à la pratique. Aussi, ils s’en tiennent à des campagnes de sensibilisation et à des conseils de prudence. Ainsi, du côté d’Orange Guinée, le responsable de communication, Mohamed Lamine Keïta, rappelle que tout tirage au sort de sa société est précédé d’une vaste campagne publicitaire. De même, à l’en croire, un numéro spécial est affecté pour  appeler les gagnants lors de ces tirages. Pour le reste, dit-il : « Il faut que les gens se renseignent avant de s’aventurer dans quoi que ce soit”.  

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Du côté du gouvernement aussi, la préoccupation est de mise. Du moins, c’est ce que dit Thierno Mamadou BAH, conseiller juridique du ministre des Postes et télécommunication et de l’Economie numérique. Mais les solutions qu’il a préconisées restent d’ordre général et plutôt abstrait : « La cybercriminalité est une préoccupation constante du gouvernement guinéen. Il y’a plusieurs mesures qui ont été initiées et adoptées par le ministère pour justement renforcer la lutte », affirme-t-il. Dans cette optique, assure-t-il justement, la sensibilisation, la formation et l’éducation des usagers du cyberespace, notamment les couches les plus vulnérables, sont une priorité du gouvernement.

Mohamed DORE www.ledjely.com

Articles Similaires

EXAMENS DE FIN D’ANNEE : Mory Sangaré veut imprimer sa marque

LEDJELY.COM

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Kader Yacine Barry prend fonction

LEDJELY.COM

RPG: Alpha Condé menace les “cadres” agitateurs

LEDJELY.COM