Ledjely.com
Accueil » UDG : démission en bloc de membres du BPN
Actualités Politique

UDG : démission en bloc de membres du BPN

Ce matin, chez nos confrères d’Espace FM, El Hadj Mamadou Sylla semblait banaliser l’ampleur de la fronde qui mine son parti, l’Union démocratique de Guinée (UDG). Ainsi, les démissionnaires, il les estimait à deux personnes guidées par la frustration. Mais ce n’est pas l’impression qu’on a après la publication à la Maison de la presse de Coléah, ce jeudi 31 mai, d’une déclaration de démission signée des membres du Bureau politique dudit parti.  L’ampleur de la crise est telle qu’une bonne partie des démissionnaires sont aussi du noyau des fondateurs de l’UDG.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

Selon Alseny Kolia Sylla, secrétaire général de l’UDG, est consécutive à une Assemblée générale extraordinaire à laquelle avaient pris part, 22 membres du BPN, 16 membres  du comité central, 14 membres du comité national des femmes, 79 membres du comité national des jeunes, 24 secrétaires fédéraux. Tous auraient décidé de mettre un terme à leur affiliation politique à l’UDG.

Quant aux raisons de ce départ en masse, elles seraient liées à une gestion de plus en plus solitaire du parti par Mamadou Sylla « Mamadou Sylla gérait  le parti  de façon calamiteuse et personnelle, dans l’irrespect et l’ignorance totale des textes fondamentaux du parti (statuts, règlement intérieur  et la charte des partis politiques).  Voguant au gré des intérêts exclusifs de son président fondateur, l’UDG serait ainsi devenue « un navire instable et une marionnette entre ses mains, qui tantôt est de la majorité présidentielle, tantôt du côté de l’opposition selon le sens choisi par ses intérêts personnels et égoïstes »

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

Naturellement, vu la prédisposition actuelle du RPG Arc-en-ciel à bouffer les petits partis, les journalistes ont demandé si la démarche des démissionnaires n’est pas guidée par une main manipulatrice. Et Alseny Kolia Sylla de répondre : « Personne ne nous a  encore contactés ou consultés. On a pris la décision de démissionner ensemble afin de prendre notre destin en main. Le RPG Arc-en-ciel est un parti national s’il nous tend main et que le collectif  accepte on ira. Mais il en est de même de l’UFDG. On attend … ».

Balla Yombouno 

 

Articles Similaires

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : « Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat » (Union européenne)

LEDJELY.COM

TENSION POST-ÉLECTORALE : plusieurs cas de kidnapping rapportés dans la banlieue de Conakry

LEDJELY.COM

MISSION DE DIPLOMATIE PREVENTIVE EN GUINÉE : voici la déclaration conjointe

LEDJELY.COM

GUINÉE : la malédiction des urnes

LEDJELY.COM

VIOLENCES POSTELECTORALES : le Barreau de Guinée interpelle à propos de la « violence légale contre des citoyens déterminés à se faire entendre pacifiquement »

LEDJELY.COM

MESSAGES DE HAINE : la HAC interpelle les patrons de médias

LEDJELY.COM
Chargement....