Actualités Mines

MINES : une convention pour une raffinerie à Boffa

Une nouvelle convention minière a été signée ce vendredi 8 juin 2018 entre la Guinée et CHALCO, une société minière de droits chinois devant s’implanter dans la région de Boffa. Elle porte sur le développement d’une chaine de production intégrée de bauxite et d’alumine, avec des infrastructures pour l’évacuation du minerai.  A la clé, il y a de plus de 3000 emplois. Le coût de l’investissement est de 7 millions de dollars. La cérémonie a regroupé des représentants de ladite société et des cadres du ministère des Mines et de la Géologie.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

La durée maximale pour le démarrage de la production de la bauxite est de 36 mois après l’entrée en vigueur de la convention minière. Selon le Conseiller économique et commercial de l’ambassade de Chine en Guinée, M. WANG Baozhong, le projet se réalisera en deux phases.  La première concerne l’exploitation des ressources bauxitiques de Boffa sud et Nord, au cours de laquelle Chalco procèdera à la construction et à l’exploitation d’une mine de bauxite d’une capacité initiale de 12 millions de tonnes par an. « La production sera  évacuée à partir d’un port construit sur le fleuve Fatala et d’une plateforme de transbordement en mer située au large de l’embouchure du rio Pongo »,a-t-il expliqué. La seconde phase,  quant à elle,  a trait à la réalisation d’une raffinerie d’alumine. « Pour la transformation d’une partie des ressources bauxitiques, Chalco réalisera une étude de faisabilité dans un délai de 12 mois à compter de la date d’entrée en vigueur de la convention minière. Sur la base  des résultats de cette étude, la Guinée et Chalco conviendront des modalités concrètes de réalisation de cette seconde phase du projet », a-t-il précisé

Pour sa part, le ministre des Mines et de la Géologie,  Abdoulaye Magassouba, a souligné que cette convention s’inscrit dans le cadre du renforcement du partenariat entre la Guinée et la Chine. « Je suis sûr que c’est une entreprise qui contribuera à l’industrialisation de la Guinée », a-t-il dit, parlant de Chalco. Plus loin, le ministre guinéen des Mines  a insisté  sur l’accélération du démarrage du projet. Des déclarations des partenaires chinois à cet effet, il dit avoir relevé deux passages importants.  « Le premier porte sur la réalisation de la production avant le 60èmeanniversaire de la coopération entre la Chine et la Guinée. Le deuxième porte sur leur volonté  de transformer la bauxite en alumine  conformément à ce qui est mentionné dans la convention,  et faire de la Guinée un pôle de développement industriel à dimension internationale », a souligné Abdoulaye Magassouba.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

De son  côté, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté a déclaré : «J’espère que cette société permettra de collecter des impôts et participera au développement socioéconomique de la Guinée. »

Il faut noter s’inscrit dans le cadre de l’accord cadre de financement des projets d’infrastructures prioritaires, signé entre Guinée et la Chine.

Mohamed DORE www.ledjely.com

Articles Similaires

Le guerrier à la plume enchantée nous a une dernière fois taquinés !

LEDJELY.COM

DROITS HUMAINS: le gouvernement guinéen répond au rapport de HRW

LEDJELY.COM

Aliou Condé trouve que le report des législatives “n’a rien à voir avec la doléance des religieux”

LEDJELY.COM