Ledjely.com
Home » PRESSE PRIVEE : les promesses d’Amara Somparé
Actualités Politique Societé

PRESSE PRIVEE : les promesses d’Amara Somparé

Après son passage dans les médias publics, le nouveau ministre de l’information et de la communication poursuit les prises de contact. Ce lundi 11 juin 2018, Amara Somparé, s’est ainsi rendu à la Maison de la Presse sise à Coléah, pour rencontrer les responsables des associations professionnelles des médias. Objectif : explorer avec ces derniers les possibilités de réformes et d’une qualification de la presse privée. Plusieurs journalistes étaient au rendez-vous.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

L’occasion fut opportune  pour Amadou Tham Camara, président de l’Association guinéenne de la presse électronique (AGUIPEL), au nom des associations de presse, de présenter les défis de la corporation. «  Il faut l’organisation d’une journée de la presse où l’ensemble des professionnels des médias et le syndicat de la presse privée vont se retrouver pour tabler et échanger sur les enjeux qui minent le secteur. Deuxièmement, nous sollicitons la construction d’une Maison de la presse digne de ce nom,  à l’image des autres pays », a-t-il expliqué,

En guise de réponse, Amara Somparé, a rassuré : «Ensemble, nous allons redéfinir le cadre  dans lequel votre métier va s’exercer en Guinée, et de la façon dans laquelle les rapports ou les relations fonctionnelles et continuelles vont être établie entre les journalistes.» Le département de l’information et de la communication, dit-il, a la charge d’administrer et de réguler le secteur. « Nous allons organiser des cadres de concertation périodiques qui permettront de revoir l’ensemble des problématiques  liées à votre profession. Ensemble, nous allons travailler sur l’harmonisation des textes qui régissent le bon fonctionnement des médias en Guinée », a déclaré Amara Somparé. Il a ajouté que son département ambitionne de réaliser des exploits tels que, la mise en place du code de la presse qui va réunir tous les textes de loi et toutes les démarches pour le fonctionnement du secteur.

Pour la réussite de sa mission, le ministre de l’information et de la communication a exhorté les journalistes à plus de responsabilité et de professionnalisme.  «Il faudrait à votre niveau que vous vous remettiez en cause. L’administration que nous sommes est prête à vous accompagner, à créer des cadres de concertations, à initier des formations pour le bon rayonnement de la presse en Guinée, mais en retour, il faudrait, de votre côté, que vous songiez à revoir certaines de vos pratiques », a-t-il conseillé.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Pour terminer, Amara Somparé a assuré de la volonté de son département  à accompagner la presse, dans le cadre d’une collaboration stricte et étroite.

 Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Articles Similaires

Au moins 73 morts, du nitrate d’ammonium mis en cause : ce que l’on sait de la double explosion à Beyrouth

LEDJELY.COM

Mory Kanté conté par ceux qui l’ont côtoyé

LEDJELY.COM

IST/VIH/SIDA : les personnes handicapées au coeur de la sensibilisation

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
velit, odio venenatis, ut mattis neque. in Curabitur eleifend ultricies