Ledjely.com
Accueil » FETE DU RAMADAN : les salons de coiffures prisés
Actualités Societé

FETE DU RAMADAN : les salons de coiffures prisés

À  quelques heures de la fête du ramadan, les salons de coiffures  ne désemplissent pas. En effet,  pour la fête de ramadan, la quasi-totalité des femmes et filles se veulent toutes-belles et à tout prix. Pour les coiffeuses, l’occasion est une opportunité.

 ’’Chez Tantie Aissa Bella’’, salon situé  au carrefour petit Simbaya, les clientes se bousculent à la rentrée. A l’intérieur pendant ce temps,  trois filles sont en train d’être tressées en même temps. Les unes attendent leurs tours, pendant que les autres font des va-et-vient. « C’est à partir d’hier que la clientèle s’est intensifiée. J’ai tressé jusqu’à 21h passées pour revenir tôt le matin », précise la tenancière du salon. Selon elle, à cause du mois de ramadan, beaucoup de femmes et de filles se méfient des mèches. « Elles préfèrent  qu’on  tresse leurs  propres cheveux.  Certaines font usage de fils », dit-elle. Tout de même, elle reconnait que quelques  clientes tiennent à utiliser des mèches. « Je les ai  programmées pour demain », ajoute-t-elle.

Dans ce salon de coiffure hautement prisé,   le coût d’une tresse dépend du model. « Les prix varient entre  15000  et 40.000 GNF », affirme la gérante. Alors que  certaines clientes trouvent ces prix abordables, l’écrasante majorité s’en plaint.

En raison de l’affluence dans ce salon de coiffure, beaucoup de clientes, surtout les plus âgées, sont  obligées d’attendre les jours suivant la fête.

A noter que l’afflux reste le même dans la plupart des salons de coiffures. Ceci s’explique par le fait que toutes les femmes et filles veulent se rendre belles à l’occasion de la fête.

Hawa Bah

Articles Similaires

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM

INSÉCURITÉ : une nouvelle attaque armée à Kankan

LEDJELY.COM

LA GUINÉE ET SES DOULEURS POLITIQUES : une triste répétition de l’histoire

LEDJELY.COM

Malgré l’interdiction, l’UFDG et l’ANAD maintiennent leur manifestation du 25 novembre

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE : « C’est est un faux débat », tranche le député Aly Kaba

LEDJELY.COM

URGENT : Siaka Barry démissionne de l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM
Chargement....