Ledjely.com
Accueil » GUINEE : vers l’adoption d’une loi sur l’albinisme
Actualités Société

GUINEE : vers l’adoption d’une loi sur l’albinisme

 Ce mercredi 13 juin 2018, un atelier d’appropriation de l’avant-projet de loi portant protection et promotion des personnes atteintes d’albinisme s’est tenu au palais du peuple, à l’occasion de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. C’est à l’initiative de l’Association des albinos de Guinée en collaboration avec le ministère de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

 Après des heures de retard, la cérémonie a commencé à l’arrivé de Mme Diaby Mariama Sylla,  ministre de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance, accompagnée de son homologue de l’Unité nationale et la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby.

« Dans les prochains jours, nous mettrons en place une commission impliquant les différents départements dans le cadre de la lutte en faveur des albinos », a déclaré Mariama Sylla. Selon elle,  l’essentiel n’est pas d’aller vite, mais d’avoir des textes inclusifs et acceptés de tous.

Du côté des ONG de défense des droits des albinos, réunies autour de la Fondation pour le secours et l’intégration sociale des albinos (FONDASIA), l’espoir est de mise. « Cette loi spécifique sur les personnes atteintes d’albinisme est une première en Afrique. Sa promulgation en Guinée et son adoption par d’autres pays aideraient ainsi les albinos à être à l’abri des mutilations et d’autres assassinats dont ils sont victimes suite à des croyances diaboliques », a déclaré Hadjiratou Bah, chargé de la communication de FONDASIA.

Selon Abdourahmane Diallo, coordinateur d’OSIWA Guinée, les difficultés auxquelles font face les personnes atteintes d’albinisme les empêchent d’avoir accès aux services sociaux de base, à une protection juridique et à la réparation en cas de violation de leurs droits. Pour renchérir, le représentant du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, Kassi Ludovic, a admis que les défis à relever restent énorme. Toutefois, il s’est félicité de l’implication des institutions internationales  dans la sensibilisation sur l’albinisme et sur le droit à la participation des personnes atteintes d’albinisme.

[rsnippet id= »1″ name= »pub google »]

L’albinisme est une maladie héréditaire non transmissible due à un dysfonctionnement de la fabrication du pigment qui colore la peau, les yeux, les poils et les cheveux. Et dans le cadre de leur protection vis-à-vis de toutes les formes de stigmatisation dont ils sont victimes, une résolution des Nations unies fait du 13 juin de chaque année, une journée internationale des albinos. Ce, depuis 2014.

Hawa Bah

Articles Similaires

Le procès en appel de Madic 100 frontière renvoyé au 18 mars prochain

LEDJELY.COM

KANKAN : un étudiant décède en plein cours à l’Université Julius Nyerere

LEDJELY.COM

SANOYAH-KM36 : des vendeuses font leur retour sur les lieux où elles ont été récemment déguerpies

LEDJELY.COM

COYAH : un homme se suicide par pendaison, peu après son arrivée de Macenta

LEDJELY.COM

GOUÉCKÉ : des jeunes en colère incendient des installations de traitement Ebola

LEDJELY.COM

EBOLA ET COVID-19 : les leaders religieux de Kankan invités à sensibiliser pour le respect des mesures barrières

LEDJELY.COM
Chargement....