Guinée Forestière Societé

N’ZEREKORE : les albinos s’organisent

Pour défendre les droits des albinos dans la région de N’zérékoré, l’organisation des femmes pour le développement intégré (OFEDI) vient de mettre en place une structure pour le bien-être des albinos.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

La cérémonie de la mise en place de l’Association des albinos de la Guinée forestière a regroupé plusieurs participants dont le chef bureau du Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme à N’zérékoré et le Directeur régional de l’Action sociale.

Pour la coordinatrice régionale de l’organisation des femmes pour  le développement intégré, initiatrice de cette association, les albinos aussi doivent être organisés afin non seulement de défendre leurs droits, mais aussi pour les aider à s’épanouir comme les autres personnes. « Cette couche est vulnérable. Elle ne peut pas se prendre en charge, ni se défendre. C’est pourquoi OFEDI a jugé nécessaire de les mettre ensemble et de les aider à avoir les documents juridiques de leur structure », a précisé Hadja Alamako Diallo, responsable de l’OFEDI.

La création de cette structure est un ouf de soulagement pour les albinos de N’zérékoré. Selon Mariama Dioubaté, la présidente de la toute nouvelle association, il devient désormais plus aisé aux albinos de défendre leurs intérêts « Nous regrettons les pratiques comme le regard méchant, l’abandon des bébés albinos à la naissance,  le renvoi des mamans albinos de leurs foyers et la non scolarisation des enfants albinos », a-t-elle déploré. Avant d’ajouter « nous sommes sûrs que nous ne serons plus lésés, isolés ou exclus de la société qui nous a vu naitre ».

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Pour renchérir, le chef du sous-bureau du Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme, Chanel Kavabushi,  a rappelé que tous les êtres humains naissent libres et égaux en droits et devoirs.  Il dira en outre qu’une réflexion est déjà menée pour la mise en place d’un cadre légal de protection des personnes vivant avec l’albinisme en Guinée.

Il faut noter qu’ils étaient une trentaine d’albinos à  prendre part à cette rencontre.

Niouma Lazare Kamano correspondant régional pour www.ledjely.com

Contact : 622783505

Articles Similaires

COVID-19 : 6 nouveaux cas confirmés en Guinée

LEDJELY.COM

KANKAN : EXAMEN BEPC/ LES EPREUVES ONT OFFICIELLEMENT DEMARRE

LEDJELY.COM

ERE SEKOU TOURE : le complot fondateur (Part 3)

LEDJELY.COM