Actualités Politique

ADMINISTRATION : le réquisitoire de Kassory Fofana

Le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofan a annoncé hier l’interdiction  aux membres du gouvernement et aux responsables  d’administration de parrainer toute manifestation politique. Il  annoncé cette décision en de la présentation de la politique générale de son gouvernement à l’hémicycle. Par la même occasion, Ibrahima Kassory s’est livré à un véritable réquisitoire de l’administration guinéenne. 

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Devant le parlement, Ibrahima Kassory Fofana a souligné que le  défi guinéen  est  de reformer son  administration pour qu’elle réponde aux impératifs d’efficacité. «  L’administration guinéenne  porte une singularité particulière : l’administration guinéenne est aujourd’hui forte et faible. Forte, (elle) est  hors de contrôle. Des pans entiers, en son sein, se sont soustraits  de de leur obligation de servir l’intérêt  général, pour se mettre au service d’intérêts particuliers. Faible, notre administration l’est aussi. Elle est de moins en moins efficace, vieillissante et inadaptée », a-t-il ditNulle part dans le monde,  selon lui, il ne serait convenable que l’administration des choses prenne le pas sur le gouvernement des hommes.  « La finalité première de l’action administrative, c’est de mettre en œuvre la politique du Gouvernement. Nous y veillerons très jalousement », a promis Ibrahima kassory.

Aussi, dit-il,  la neutralité et la réserve qui doivent caractériser l’action administrative seront renforcées. «  Ainsi, aucun ministre, aucun chef de service de l’Administration centrale ne sera désormais autorisé à parrainer une quelconque manifestation politique ou sociale en dehors des périodes définies pour les campagnes électorales », précise-t-il.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Pour lui, les fonctionnaires ne sont pas des citoyens spéciaux. « Ils ont, comme l’ensemble des citoyens, des droits civils et politiques. Mais tout fonctionnaire souhaitant exercer sa liberté politique au-delà des limites de son obligation de réserve et de neutralité devra se mettre, temporairement, en disponibilité de l’administration », a-t-il conclu.

Balla Yombouno

Articles Similaires

GOUVERNEMENT : Le conseil interministériel par visioconférence finalement reporté

LEDJELY.COM

Alpha Condé à Kindia : « en 1958 nous avons dit non ! On aura peur de qui ? »

LEDJELY.COM

LEGISLATIVES: la Cour constitutionnelle confirme les résultats provisoires

LEDJELY.COM