ANAIM : les travailleurs menacent d’aller en grève

Une crise sociale couve à l’Agence nationale d’aménagement des infrastructures minières (ANAIM). Mécontente de la Direction générale, la section syndicale a déposé un préavis de grève qui court du 16 au 29 janvier 2019. Passé ce délai d’alerte, les travailleurs menacent d’aller en débrayage.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Très concrètement, dans son préavis, le syndicat dénonce le « déclin des droits sociaux, moraux et matériels des travailleurs » et dit regretter « le mépris et le dédain par lequel la Direction générale de l’ANAIM refuse toute discussion et crée le vide devant les représentants syndicaux ». Il faut dire que le syndicat avait déjà adressé à la Direction générale une lettre en date du 30 août 2018, pour lui signifier les griefs du personnel. Mais cette démarche serait restée « sans suite ».

En conséquence, dans son préavis, le syndicat aligne les revendications :

  • L’obtention d’une augmentation de 35 % des salaires de base
  • La revalorisation des différentes primes (logement, congé, fête)
  • Paiement de tous nos arriérés d’allocation familiale
  • Paiement de nos régimes d’épargne
  • La revue et le dépouillement de toutes les sous-traitances
  • Le paiement du bonus de fin d’année et cadeaux de fin d’année
  • L’application et le suivi des politiques et procédures du complexe ANAIM/CBG

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

« Pour ces motifs, nous entrerons en grève illimitée de réclamation de nos droits et de tous nos droits et cela dans tous les secteurs de l’ANAIM, à partir de l’expiration de ce préavis », conclue la section syndicale.

La rédaction

A lire  La Guinée accueille le 10ème Forum des Ministres du Commerce de la ZMAO