SECURITE : un conseil local pour Dubréka

La commune de Dubreka- après celle de Coyah- a dorénavant son conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). L’initiative est de la doctrine de la police et est régie par un arrêté conjoint du ministère de la Sécurité et de la Protection civile et celui de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. Le projet est financé par l’Union européenne.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Dans son discours de circonstance, commissaire Mohamed Cissé, Coordinateur national de la police a admis que l’idée de la création des CLSPD est fruit des recommandations de la communauté internationale, en vue d’améliorer le fonctionnement des forces de défense et de sécurité. « On a dit qu’il faut une gouvernance locale de sécurité. Ainsi, on a créé les organes de concertation en impliquant les populations », précise-t-il.

De son côté, le contrôleur général de la police, Hamidou Babacar Saar, conseiller du ministre de la Sécurité a souligné : « cette structure locale a pour mission d’appuyer le conseil communal dans l’analyse des problèmes locaux de sécurité, de tranquillité, de salubrité publique, du respect des mœurs et la recherche des solutions globales et durables »

Pour sa part, Marguerite Tewa Camara, Directrice pays de COGINTA a mis en exergue la contribution de son organisation dans le fonctionnement de ce conseil local de sécurité.  Un accompagnement qui, selon elle, porte d’abord sur la formation des membres sur leurs rôles et leurs attributions ainsi que sur les outils de gestion d’un CLSPD. « Il porte ensuite sur l’appui à l’organisation des sessions trimestrielles du conseil local et sur la mise en œuvre du plan local de sécurité qui en découlera”. 

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

A lire  PROBLEMES FONCIERS : Alpha Condé met en garde préfets et maires

A son tour, El hadj Alseny Bangoura, maire et président du CLSPD de Dubreka a rassuré quant à l’adhésion de la communauté à l’initiative. « Nous autorités communales, rassurons l’ensemble des acteurs impliqués dans ce processus de sécurisation de nos communautés, que nous ferons tout pour que cet acquis soit conservé » a-t-il dit.

Hawa Bah