GENDARMERIE/POLICE : des agents reçoivent leurs diplômes de fin de stage

Une série de stages de formation vient de s’achever à l’école nationale de la gendarmerie. Au total, 18 promotions de la police et de la gendarmerie nationale ont suivi quelques mois de cours dans plusieurs domaines.  Les agents concernés ont reçu, ce vendredi 25 janvier 2019, leurs diplômes de fin de stage, lors d’une cérémonie officielle, présidée par le général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la gendarmerie nationale, avec à ses côtés le général de brigade, Tidiane Diallo, chef de cabinet au ministère de la défense.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Au total, les 18 promotions font 461 gendarmes et 22 policiers à bénéficier de cette série de formation. Parmi eux, deux promotions formées au commandement d’unité, Une initiative qui vise, dit-on, à préparer les officiers au commandement opérationnel d’une compagnie de gendarmerie territoriale. Egalement, deux promotions ont obtenu leurs diplômes de qualification supérieure de la gendarmerie, quatre promotions ont eu le niveau de Directeur  d’enquête, avec pour mission, à leur tour, de former des enquêteurs  de haut niveau, capables de constituer, orienter et diriger une cellule chargée de diligenter une enquête judiciaire complexe et connexe, sous la direction des magistrats. Trois promotions ont bénéficié des cours d’officiers de police judiciaire et  une promotion a été qualifiée.

« Ces différentes formations répondent aux impératifs de qualification du personnel des forces de sécurité à s’approprier de nouvelles techniques professionnelles ainsi que du cadre légal en vigueur, en vue de l’accomplissement de leurs missions régaliennes », a expliqué le général Ibrahima Baldé. C’est pourquoi il a enjoint aux bénéficiaires, le respect de l’éthique et de la déontologie ainsi que l’application strict des compétences acquises au bénéfice des citoyens et de l’Etat.  « Que la fermeté, la rigueur et l’impartialité vous habitent, en tout temps et en toute circonstance, dans l’application des textes juridiques et réglementaires », a-t-il déclaré.

A lire  SECURITE AUX FRONTIERES : fin de stage pour des officiers et sous-officiers

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

En réponse, la porte-parole des bénéficiaires, commandant Elisabeth Camara, a souligné : « nous rassurons de notre total engagement et disponibilité à accomplir les différentes missions. ».

Pour sa part, le représentant du ministère de la Défense nationale, le général de brigade Tidiane Diallo a mis l’accent sur l’utilité de la formation. « C’est la formation qui prédispose les personnels à l’utilisation efficiente de toutes les autres ressources et de tous les outils mis à leur disposition. Elle permet aux différentes unités d’être non seulement capables d’accomplir leurs missions respectives, mais aussi de se mettre en cause et de se surpasser périodiquement », explique-t-il.

Balla Yombouno

628742308