EDUCATION : dans l’attente du dégel des salaires des grévistes

Sur bien d’aspects, le protocole d’accord signé le 10 janvier dernier, entre le gouvernement et le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) peine à se réaliser. Ainsi, ceux des enseignants qui étaient allés en grève ne sont toujours pas en possession de leurs salaires, comme cela avait été notifié dans le protocole. Joint au téléphone par une radio privée de la place, le Secrétaire général adjoint de leur organisation syndicale, Oumar Tounkara demande un peu de patience.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

 « Ce  mercredi, le général  Aboubacar Soumah  a rencontré  les autorités en charge  des finances. Il semble que toutes la chaine des finances doit signer… Certainement, les salaires qui étaient théoriquement dégelés, le seront pratiquement désormais aujourd’hui avant midi », a expliqué Oumar Tounkara.

 Une telle assurance, Oumar Tounkara en avait déjà donné quelques jours plus tôt. Mais elle n’avait pas été suivie d’effet.

[rsnippet id=”1″ name=”pub google”]

Quant à l’autre volet de ce protocole relatif à l’assainissement du fichier des enseignants, sa mise en œuvre connait également une certaine lenteur. Au point que même la mise en place de la commission mixte devant faire le contrôle n’est pas encore effective. La rencontre qui devait avaliser les différents membres qui la composent a récemment été reportée.

 Bangoura Younoussa

A lire  A Labé, des gendarmes ‘’répressifs’’ indésirables dans certaines familles