TRANSPORTS : vers la mise en circulation des permis biométriques

Elle fait partie des promesses qu’il a faites hier lors de sa conférence de presse. Pour éviter, selon lui, la fraude et la falsification des permis de conduire et des cartes grises, le ministre des Transports, Aboubacar Sylla, annonce la mise en circulation prochaine des versions biométriques de ces documents.

Dans son allocution, Aboubacar Sylla a souligné que l’Etat a décidé de sécuriser et de renouveler les titres de transports. « Nous sommes dans un pays où n’importe qui peut immatriculer n’importe quel véhicule, comme il le veut sans se pilier à toute la procédure requise en la matière. Donc, il y a beaucoup de fausses cartes grises et nous allons à partir des mois à venir mettre un terme à cette situation, parce que nous avons conclu un contrat BOT avec une société allemande », dit-il. Selon lui, il y aura des cartes grises digitalisées biométriques pour permettre d’éviter la fraude dans ce domaine

Quant aux permis de conduire, eux aussi biométriques, poursuit-il, « nous allons faire en sorte que les permis de conduire soient infalsifiables et cela dans le court terme. Je parle de contrat en cours d’exécution. C’est une question de semaines voire de mois, pour que désormais il ne soit plus possible de falsifier les permis de conduire ».

De fait, citant des statistiques de son département,  Aboubacar Sylla estime que 80% des permis guinéens sont des faux. « C’est incroyable, mais c’est ça la vérité. Parce qu’il n’y a aucun élément de sureté sur les permis de conduire…   Dans ce cadre-là, nous allons construire 8 centres régionaux de contrôle d’automobile », a conclu le ministre.

A lire  Des assistants sociaux réclament leur intégration à la fonction publique

Balla Yombouno