LOLA : vers la mise en place du Conseil des communes de la Forêt

Exif_JPEG_420

Une rencontre réunissant les 79 élus locaux des communes rurales et urbaines de la Guinée forestière s’est ouverte, ce lundi 29 avril 2019, dans un réceptif hôtelier de la préfecture de Lola. Objectif : mettre en place un conseil des communes de la région. La rencontre est présidée par le gouverneur de la région administrative.

La préfecture de Lola, située sous le pied du mont du Nimba, dans le sud du pays, abrite -depuis ce lundi 29 avril- une rencontre de deux jours. Ils sont au total 79 maires des communes rurales et urbaines des préfectures de Kissidougou, Gueckédou, Macenta, N’zérékoré, Beyla, Lola et Yomou à prendre part à la rencontre.

A l’ouverture, le maire de la commune urbaine de Lola, Antoine Kpokolo Soromou,  a révélé le contenu de la rencontre : « la mise en place de notre association, illustres représentants de nos communautés, nous donne aujourd’hui l’occasion de nous retrouver et discuter entre nous des problèmes de développement socio-économique de notre région.» Selon lui, dans le creuset du conseil des communes de la Guinée Forestière (CCGF) il sera question de promouvoir une politique globale et la conduite des affaires de toute la Guinée Forestière, fondée sur l’autonomie locale et régionale.

De fait, à en croire Zoupé Zogbélémou, conseiller communal de N’zérékoré et consultant en planification et développement, les collectivités locales de la région sont confrontées à quelques problèmes dont un des premiers serait le découpage géopolitique et administratif qui a voulu que certaines communes soient plus petites que d’autres, limitant  leurs moyens d’investissement. « L’autre problème c’est le fait qu’on n’a pas tenu compte du profil opérationnel des différents maires lors des dernières élections communales. Mais, on a tenu compte d’un profil populiste. Ce qui fait qu’on constate aujourd’hui des difficultés de mobilisation des fonds dans certaines localités », regrette-t-il. L’idée de la mise en place du Conseil des communes de la région aurait pour objectif de surmonter ces obstacles. Car, dit-il : « il faut regrouper les communes urbaines et rurales de la région afin de leur donner un poids institutionnel et une influence politique avec une large couverture territoriale ».

A lire  Fin de l’atelier de vulgarisation de la loi sur les personnes handicapées à Kindia

Présidant la cérémonie, le gouverneur de région a rappelé aux  maires que l’heure est à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de décentralisation. « Vous êtes des artisans privilégiés pour le développement à la base », a indiqué Mohamed Ismaël Traoré. Il a en outre invité les participants à parler le même langage politique pour le bien-être des communautés à la base.

De Lola, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Contact : +224 622783505