GUINEE : une nouvelle maison pour la presse

Pour pallier aux difficultés financières que la Maison de la Presse rencontrait depuis quelques années du fait notamment de la cherté du loyer, les autorités guinéennes ont mis à profit la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse pour inaugurer une nouvelle maison, sise à Kipé. Le nouveau bâtiment en R+1 est d’un loyer plus abordable, même aucune information précise n’a été rendue publique autour de ce loyer.

Pour autant, le ministre de l’information et de la Communication qui a procédé à l’inauguration a admis que cette autre solution n’est que provisoire. Il reconnait en effet que seule la construction d’une maison de la presse digne de nom pourrait défensivement résoudre la question. Et selon lui, les autorités en sont conscientes et préoccupées. «Le président de la République en est tellement soucieux qu’il a inscrit la construction d’une maison de la presse dans les programmes et projets du département de l’Information et de la Communication» révèle Amara Somparé.

Quant à lui, Amadou Tham Camara, président du Conseil d’administration de la Maison de la presse, a reconnu qu’il y avait de procéder au déménagement. Ce parce que les charges auxquelles la maison était confrontée étaient telles qu’elles étaient devenues insupportables. « La Maison de la Presse était confrontée à d’énormes difficultés financières depuis que l’Union européenne ; il y a 2 ans, a cessé d’apporter son aide annuelle pour son fonctionnement. La maison de la presse n’avait d’autres choix que de déménager dans la haute banlieue de Conakry pour amoindrir les couts de location», explique-t-il.

A lire  FNDC: Elie Kamano jette l'éponge!

Pour rendre opérationnelle la nouvelle maison, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a offert 12 ordinateurs bureautiques, 5 modems Wifi pour internet, 4 imprimantes, 3 photocopieuses et 6 onduleurs dont la valeur totale est estimée à plus de 195 millions de francs guinéens. «Nous avons fait diligence dans le cadre de notre programme de gouvernance pour que les medias puissent avoir un espace d’expression. Nous nous sommes empressés de fournir ce lot de matériels informatiques» explique pour sa part le représentant par intérim du PNUD en Guinée, Eloi Kouadio IV.

En conclusion, il réitère la disponibilité et l’engagement de son institution à accompagner la presse afin qu’elle puisse répondre aux attentes des populations.

Ibrahima Kindi BARRY