ECONOMIE : Mamadi Camara lance la revue du plan de réforme des finances publiques

Le ministre de l’Economie et des Finances a lancé ce mercredi 15 mai 2019, la revue annuelle du Plan de réforme des finances publiques (PREFIP). Pour la circonstance, Mamadi Camara avait à ses côtés son homologue du Budget, le président  de la Cour des comptes,  des acteurs de la société civile, du secteur privé, ainsi que des partenaires techniques et financiers.

 « Les efforts conjugués ont permis de maintenir en 2018 un cadre macroéconomique stable conformément aux objectifs de notre programme économique et financier, soutenu par le FMI », juge notamment Mamadi Camara, ministre de l’Economie et des Finances. Sur la même lancée, il précise que la croissance projetée, quant à elle,  est de 6%, tandis que  l’inflation est  contenue à  9,9% à fin décembre 2018. « Ce qui classe la Guinée parmi les pays du continent les plus performants », résume-t-il alors. Non sans rajouter que le solde budgétaire de base en Guinée connait un excédent de 0,8 %.

Et d’une certaine façon, pour le patron de l’économie guinéenne, tous ces indicateurs plutôt positifs sont le fruit des réformes dont il qu’elles ont été « dynamiques en 2018 ». Le ministre note en particulier les avancées sur l’unification de la gestion de la trésorerie de l’Etat à travers l’opérationnalisation progressive du compte unique du trésor. « Les réformes nous permettront également de renforcer la mobilisation des ressources internes. Dans les mois à venir, nous allons faire en sorte que d’autres décisions soient prises pour élargir l’assiette de l’impôt », annonce dans la foulée le ministre de l’Economie et des Finances.

A lire  TIEGBORO Vs CASHEW HOLDING : le procès renvoyé au 6 juin

Au-delà, Mamadi Camara qui est également le président du comité de pilotage du Plan de réforme des finances publiques (PREFIP), a indiqué que celui-ci, au titre de l’année en cours, a retenu des actions prioritaires dont la réalisation permettra de consolider la chaine des finances publiques dans ses maillons qui connaissent des faiblesses persistantes. «  L’exécution de ce plan d’action connaîtra les succès escomptés  à condition que nous renforcions notre organisation pour mieux accompagner et suivre la réalisation effective des actions programmées », recommande-t-il.

De son coté, Serena Bertayna, cheffe d’équipe Economie et Santé de l’Union européenne en Guinée, note les progrès réalisés. «  Les partenaires techniques et financiers de la Guinée ne peuvent  constater que la Guinée progresse. Ce n’est pas nous qui le disons, mais les diagnostics qui ont porté sur les gestions des finances, sur la gestion  des investissements, sur la gestion de la dette. Diagnostics qui ont été faits  de manière indépendante au cours de l’exercice 2018 », relève-t-elle.

Balla N’famoussa Yombouno