Le 3ème Salon international du livre de jeunesse de Conakry met l’accent sur ”Livres et éducation de la petite enfance’

Du 06 au 09 novembre 2019, la 3ème édition du Salon international du livre jeunesse de Conakry sera organisée au Centre culturel franco-guinéen (CCFG), sous le patronage du Gouvernement Guinéen. Le pays invité d’honneur est le Royaume du Maroc qui sera représenté par une importante délégation composée des quatre principaux éditeurs de livres de jeunesse et de deux écrivains de renommée.

Outre le Maroc, et fidèle à sa promesse de faire découvrir les multiples aspects de l’édition jeunesse africaine, le Salon accueillera de éditeurs et des écrivains provenant du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Bénin, du Mali, du Togo et du Burkina Faso. Et bien entendu le Salon offrira des stands aux éditeurs de jeunesse et libraires de Guinée.

Livres et éducation de la petite enfance en Guinée est le thème central du Salon : avec dès le premier jour la présentation de la Politique nationale pour le développement et la protection de l’enfant guinéen (mercredi 6 novembre à 10h). C’est dans cet esprit que le concours de photos « bébés lecteurs » « enfants lecteurs » a été organisé. Chaque semaine une des photos d’un enfant ne sachant pas encore lire, envoyées par les parents est sélectionnée par le public. La finale entre les photos retenues chaque semaine  aura lieu pendant le salon.

Mais les autres publics ne seront pas en reste : Habib Mazini, qui nous parlera de “Littérature jeunesse au Maroc : Spécificités et problématiques” sait aussi se mettre au niveau d’un public jeune et varié avec ses histoires, ses romans et ses contes et nous mènera sans doute au pays des mille et une nuits. Les lycéens pourront découvrir des romans hauts en couleur du côté de la Cote d’Ivoire, du Sénégal ou du Bénin. Les collégiens trouveront des romans à leur pointure et les enfants du primaire se régaleront des contes, romans et albums illustrés pour eux par nos amis du Mali et du Burkina. Et pour ceux qui découvrent l’anglais en même temps que le français, l’éditeur Ghanéen apportera des livres bilingues.
Pour permettre un plus large accès au livre, des jeux sur les livres et sur la lecture « Le Duel des livres » permettront aux enfants et aux classes du primaire et du secondaire de gagner des chèques livres à utiliser sur tous les stands pendant le SalonDe quoi enrichir les coins lectures, biblio-malles et bibliothèques scolaires ou familiales.
 
Parmi les activités planifiées :
 
  • Des rencontres avec tous les auteurs invités ou guinéens auront lieu au Centre culturel pendant les 4 jours du salon.
  • Deux expositions : « La forêt sacrée » illustrations originales de Irina CONDE primées au Bénin (Prix Hervé Gigot de l’Illustration africaine) en avant-première et le Florilège : exposition consacrée aux auteurs guinéens par le Club Littéraire du CCFG.
  • Les « machines à lire » de l’Institut Français pour lire autrement sur tablettes et smartphones
  • Ateliers de création, écriture, illustration, contes en musique ou lecture d’œuvres de littérature pour la jeunesse, Profitez de ces 4 jours consacrés à la découverte des livres et au bonheur de lire.
A lire  KINDIA : l’eau se fait rare dans les robinets

Cette année, le Salon s’apprête à recevoir encore plus d’élèves du primaire et du secondaire, plus de classes et plus de parents. Car on ne le dira jamais assez, la lecture chez les enfants n’est pas qu’une affaire d’école. Toute la communauté éducative doit être impliquée à commencer par les parents. Plus l’enfant lit, mieux il lit, et plus il commence jeune à se familiariser avec le livre plus l’apprentissage de la lecture est facile.