Salifou Kébé avoue « nous avons constaté que le délai des législatives ne pouvait pas être tenu »

Par le détour d’une conférence de presse de la mission de l’OIF en Guinée, la CENI vient d’annoncer le report sine die des élections législatives. Elles se tiendront, selon le président de la CENI, Me Amadou Salifou Kébé, à une nouvelle date qui sera prochainement communiquée.

C’est d’abord la mission de l’OIF qui rend le verdict. « La mission soutient que la date pour les législatives est à reconsidérer car elle estime qu’il sera difficile qu’elles puissent avoir lieu le 28 décembre », déclare Tiéman Coulibaly, de l’OIF. Et le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de confirmer : « c’est vrai que nous avons constaté nous-mêmes un certain nombre de choses. Avec l’aide de l’OIF, nous avons compris qu’il y a certaines choses qui ne pouvaient pas être tenues Nous avons compris que le cadre que nous avons fixé ne pouvait pas être dans les délais. Nous allons annoncer une autre date ».

Interrogé sur le fait que ce soit à travers une conférence animée par l’OIF que la CENI annonce le report du scrutin, Salifou Kébé botte en touche : « La CENI elle aussi était sur le point d’organiser une conférence de presse, mais si l’OIF a fait ses propres constat et qu’elle décide de l’annoncer, je ne vois pas de problème que la CENI soit à ses côtés ».

Ibrahima Kindi BARRY

A lire  SIDYA TOURE: "les élections législatives n'auront pas lieu en février 2020"