Intégralité du discours de Foniké Mengué, le coordinateur par intérim du FNDC

Au terme de la marche de ce jeudi, les différents leaders du FNDC et de l’opposition ont livré des messages à l’esplanade du stade du 28 septembre 2019. Tous ont notamment précisé à l’intention du chef de l’Etat qu’il lui faut renoncer à l’hypothèse du troisième mandat. Pour sa part, Oumar Sylla alias Foniké Mengué, le coordinateur par interim du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a réservé un pan de son discours aux 7 responsables politiques et du FNDC détenus dans le cadre des manifestations du 14 octobre dernier. D’ailleurs, pour exiger leur libération, il a annoncé des journées ville-morte pour le lundi et le mardi, puis une autre grande manifestation pour le mercredi. Car, il pense qu’il faut continuer à mettre la pression….Bref, nous vous proposons ci-dessous, l’intégralité de son discours.

Chers Leaders du FNDC

Chers Membres et Sympathisants du FNDC

Chers concitoyens

Aujourd’hui est un grand jour qui sera inscrit en lettres d’or dans les annales de l’histoire de la Guinée.

Vous ne pouvez imaginer toute la fierté que je ressens en m’adressant à vous tous ici présents.

Aussi loin que je porte mon regard, je vois la Guinée dans toute sa diversité sociale.

Cela me donne des raisons de croire que le peuple de Guinée est un peuple qui est certes patient, mais un peuple combattant, guerrier et déterminé à réclamer ses droits lorsqu’ils sont bafoués et ce, quel que soit le prix à payer.

Lorsque nous nous sommes engagés dans ce combat noble pour la défense de la Constitution, je n’avais qu’une seule crainte, celle de me retrouver seul contre ce pouvoir sanguinaire et insensible à la détresse de son peuple.

A lire  POST-DJIHADISME ? Pour un nécessaire changement de paradigme au Sahel

Aujourd’hui, vous venez de me montrer que la fibre patriotique du glorieux peuple du 28 septembre est plus que jamais vivace en chacun d’entre nous.

Vous êtes les dignes fils des pères fondateurs de cette Nation et de toutes les valeureuses personnes qui ont œuvré pour que la Guinée soit toujours debout et fière.

Peuple fier de Guinée

Il y a tout juste sept (7) mois,précisément le 3 avril 2019, que certains de tes fils ont décidé de se dresser en bouclier contre des velléités, de plus en plus insistantes, de changement de notre Constitution pour empêcher l’alternance démocratique en Guinée.

De l’avis de tous les observateurs, le combat du FNDC semble perdu d’avance, mais c’est sans compter sur le courage, la persévérance et l’abnégation des membres fondateurs de ce mouvement citoyen composé des acteurs convaincus de la société civile, des acteurs politiques déterminés, des syndicalistes irréductibles, des artistes consciencieux, des jeunes et de femmes intègres et de citoyens engagés…

A peine créé, le FNDC a mis en échec tous les plans machiavéliques des promoteurs du troisième mandat. Plus tard, le FNDC a renforcé sa présence sur le terrain en installant des antennes dans toutes les localités du pays.

Pour ceux qui doutent encore, sachez que la force de frappe du FNDC devient plus redoutable chaque jour qui passe, grâce à l’implication individuelle et collective de vous tous ici présents.

Vaillant Peuple de Guinée

Ta mobilisation d’aujourd’hui est un message fort à ceux qui ont sous-estimé ta capacité à être capable de prendre ton destin en main.

A lire  Le député Saïkou Yaya Barry dénonce la banalisation de l’Assemblée nationale

Du haut de cette tribune, mes pensées vont à l’endroit de tous mes compagnons de lutte qui ne sont pas là pour apprécier l’expression de l’adhésion du peuple de Guinée au FNDC.

Je vous invite à célébrer nos héros qui sont actuellement en prison afin qu’ils ressentent la vibration de nos cœurs qui battent à l’unisson et la force de nos pensées qui convergent vers eux, en ce moment solennel.

N°1 : Elie ……………………….……. KAMANO (3 fois)

N°2 : Badara ……………………..…. KONE (3 fois)

N°3 : Bill ……………………….……… DE SAM (3 fois)

N°4 : Baïlo ……………………….…… BARRY (3 fois)

N°5 : Ibrahima ………………………. DIALLO (3 fois)

N°6 : Sékou ……………………………. KOUNDOUNO (3 fois)

N°7 : Abdourahamane ……………..SANO (3 fois)

En parcourant les sept noms que je viens de citer, une remarque s’impose : Aucune région de notre pays n’a été épargnée par les arrestations illégales dont ont été victimes nos braves leaders du FNDC.

C’est la preuve exaltante que le FNDC est un mouvement unificateur qui ne peut souffrir d’aucune légitimité.

Dans sa lutte contre le troisième mandat en Guinée, le FNDC déplore la mort de douze (12) personnes arrachées à l’affection de leurs parents, d’une centaine de blessés dont la plupart sont atteints par des balles des agents des forces de défense et de sécurité. A ceux-là, s’ajoutent plus de 200 personnes arrêtés illégalement.

Le FNDC vous garantit que tout cela ne restera pas impuni.

Pour ceux qui pensent éteindre notre mouvement en assassinant ou arrêtant ses leaders, qu’ils sachent que c’est peine perdue.

Le FNDC est un état d’esprit, et on ne saurait arrêter sa marche, quelles que soient les intimidations, les arrestations et les répressions aveugles.

A lire  ‘’FOOT FOR CHANGE’’ : un premier bilan qui rassure

La seule personne capable de mettre fin aux actions du FNDC, c’est le Président de la République, à qui il suffit juste de renoncer à son projet de troisième mandat. Faute de quoi, le FNDC va poursuivre de manière intense ses actions de contestation jusqu’à la victoire finale.

C’est dans cet esprit que le FNDC invite tout le Peuple de Guinée à observer des journées villes mortes le lundi et le mardi prochain, pour exiger la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de notre combat citoyen, notamment nos camarades de lutte qui viennent d’être condamnés arbitrairement.

D’ores et déjà, le FNDC appelle à une grande manifestation le mercredi prochain. Toutes les informations liées à cette manifestation vous seront communiquées d’ici à la fin de la semaine.

Le FNDC vous demande de rester mobilisés pour continuer à maintenir la pression sur ces enfants égarés de la République et qui veulent nous entrainer vers une destination périlleuse et incertaine.

A tous ceux-là, nous disons : “AMOULANFE”

Vive l’unité et la solidarité entre les Guinéens,

A bas le troisième mandat

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens

Ensemble, Unis et Solidaires, nous vaincrons.