URGENT: les corps des victimes des récentes manifestations ne seront pas rendus aux familles

L’enterrement des victimes des manifestations des 14 et 15 octobre 2019, initialement prévu ce mercredi 30 octobre 2019 sera-t-il annulé? La probabilité est très grande pour que la réponse à cette question soit affirmative. En effet, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui avait programmé cette inhumation n’aura certainement pas le choix. selon un communiqué du ministère de la Santé publique qui vient d’être lu dans le JT de la télévision nationale, les corps des défunts ne seront pas rendus à leurs familles. Du moins pour le moment. Pour justifier sa décision, le ministère invoque les nécessités d’autopsie en vue de la détermination des circonstances des décès.

Ci-dessous le communiqué du ministère de la santé

Conakry, le 29 octobre 2019 – Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique porte à la connaissance des familles et des proches des victimes des événements des 14 octobre 2019 et suivants, ainsi que de l’opinion publique nationale, que les autopsies recommandées à cet effet et engagées depuis, sont en cours et qu’eu égard à leur complexité, celles-ci ne sont pas encore arrivées à leur terme.

Le Ministère précise qu’en raison de la poursuite de ce processus, les dépouilles mortelles des victimes ne sont pas disponibles en vue de la mise en œuvre de la suite à donner aux pratiques en usage en pareilles circonstances.

Respectueux de la personne humaine et déterminé à élucider les causes exactes de leur décès, le Ministère informe que les rapports des autopsies réalisées contribueront à la manifestation de la vérité sur les causes réelles et les circonstances véritables de la survenance des décès et d’aider ainsi à l’identification des différentes responsabilités impliquées dans ces événements.

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique rassure les familles des victimes que toutes les dispositions sont prises en vue d’assurer à ce processus, la meilleure diligence possible.

Le Ministère invite les familles des victimes à rester à l’écoute et les rassure, qu’elles seront immédiatement informées dès que les autopsies seront terminées et les rapports dûment rédigés à cet effet.

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène renouvelle aux familles et aux proches des victimes, ses condoléances émues.

A préciser qu’une source interne au FNDC que nous venons de joindre assimile la décision du ministère de la Santé à une panique résultant de la peur d’une mobilisation autour de l’enterrement des victimes des dernières manifestations. “Pour l’instant, nous allons nous concerter avec les familles pour savoir quelle réaction réserver à ce communiqué“.

A lire  FOOT4CHANGE/COLLEGE REPUBLIQUE DE BOBIGNY : une association pour un échange épistolaire