ABLOGUI publie le rapport partiel sur le niveau d’exécution des engagements d’Alpha Condé à l’intérieur du pays

Dans le cadre de son projet Lahidi dont la vocation est de suivre le niveau de mise en œuvre des engagements du président Alpha Condé, l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) a rendu public ce mercredi 30 octobre, son rapport d’évaluation partiel portant sur les promesses du président de la république à l’intérieur du pays. Un rapport consécutif à l’évaluation de 33 promesses tenues dans les régions de Boké, Labé, Kankan et N’zérékoré.  Des promesses qui avaient été formulées dans le cadre du programme de gouvernance 2015-2020 du chef de l’Etat ou lors de ses tournées électorales ou encore au titre de la déclaration de politique générale de ses différents premiers ministres. Les promesses sont par ailleurs réparties entre 8 secteurs d’activités dont la santé publique, les transports & travaux publics, l’eau et l’électricité, les actions sociales, les industries & PME, l’élevage et la pêche.

Avec l’appui de la Fondation OSIWA, l’Ablogui, dans le cadre du projet Lahidi dit avoir dédié une équipe de deux personnes à la collecte des données. Elle s’est par ailleurs appuyée sur des points focaux locaux.

En termes de répartition des promesses suivant les secteurs d’activités, il ressort du rapport que le secteur des Transports et TP et celui de l’eau et de l’électricité étaient les plus lotis, avec respectivement 11 et 10 promesses. Ce qui, selon Mamadou Alpha Diallo, le président de l’Ablogui, peut s’expliquer par « forte demande des populations en matières d’infrastructures notamment routières et le besoin sans cesse croissant d’électricité ». Par contre, note-t-il ; « nous n’avons pu documenter aucun engagement pris par le chef de l’Etat et le gouvernement dans le secteur de la jeunesse, des sports et de la culture ». Pour ce qui est du niveau d’exécution des engagements, il n’est pas particulièrement élogieux. « Sur 33 engagements évalués par Lahidi, seul celui de créer la Mutuelle financière pour les femmes de Macenta a été réalisé, soit environ 3% », relève le président de l’Association des blogueurs de Guinée. Quoique, s’empresse-t-il de préciser : « ce très faible taux de réalisation des promesses peut être nuancé par le fait que 16% d’entre elles ont été partiellement réalisées, comme les promesses de réalisation de forages et d’aménagement de points d’eau à Boké, Koundara et Gueckedou. Aussi, au moins une action a été posée pour la réalisation de 34% des promesses. C’est le cas par exemple de la construction du tribunal de première instance de kankan, des routes Siguiri-Kintinian et Lola-Danané »

A lire  MASA 2020 : KPG invite Petit Tonton sur scène !

Quant à lui, Mamadou Barou Condé, responsable de la collecte de données, a mis l’occasion à profit pour déplorer la rétention des informations dont se rendent coupables certains représentants des pouvoirs publics. « Les ministères sont les départements chargés de mettre en œuvre les promesses tenues par le président de la république et ses différents premiers ministres. Et donc pour vérifier les faits, nous partons vers ces ministères pour leur demander des informations. Très souvent, nous sommes confrontés à une rétention de l’information », explique-t-il. En guise d’illustration de ce comportement, il a cité les nombreuses tentatives infructueuses de son équipe en direction du ministère de l’Energie.

A noter que sur le plan national, ce sont 330 engagements basés sur le programme de gouvernance 2015-2020 du président Alpha Condé et la déclaration de politique générale du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana qui sont répertoriés par la plateforme Lahidi. Parmi ces promesses, au moins 60 concernent directement des communautés locales à l’intérieur du pays. Un autre rapport est donc attendu dans les prochains mois.

Ce rapport, quoique partiel, est d’autant plus pertinent que le président Alpha Condé est très prompt à citer les communautés locales, comme relevant de ses préoccupations majeures.

Hawa Bah