Un journaliste de Guineematin agressé et expulsé de l’Assemblée générale du RPG-arc-en-ciel

Le parti au pouvoir scrute décidément avec minutie le traitement que la presse fait de ses activités. Et de toute évidence, il y a de ces traitements qui révoltent particulièrement les partisans du chef de l’Etat. Au point qu’ils peuvent physiquement s’en prendre à certains journalistes. C’est en tout ce qui s’est passé ce matin à propos de notre confère, Ibrahima Sory Diallo du site Guineematin. Venu au même titre que tous les autres pour couvrir l’Assemblée générale hebdomadaire du RPG-arc-en-ciel, au siège de ce dernier à Gbessia, il a été identifié, puis expulsé manu militari. En signe de solidarité, tous les autres journalistes ont décidé de quitter les lieux et de ne plus couvrir la rencontre. 

Les journalistes venus pour la couverture de l’Assemblée étaient réunis en un endroit précis quand un responsable du RPG-arc-en-ciel venant à eux a déclaré: “Si ce n’était pas à cause du bureau politique national , il y a parmi vous un journaliste qui n’allait pas couvrir cette Assemblée générale. Puis, il a indexé Ibrahima Sory Diallo de Guineematin“, nous raconte un confrère qui a suivi les faits. Si ces premières menaces semblaient hésitantes, elles ont néanmoins été exécutées. En effet, par la suite, ce sont plusieurs autres jeunes du parti au pouvoir qui sont  venus s’en prendre au journaliste pour le sortir par la force du siège. Bien sur, tous les autres confrères et même quelques autres militants du RPG-arc-en-ciel ont tenté de s’y opposer. Mais en vain. Ibrahima Sory Diallo a finalement été sorti du siège.

Selon ce qu’il a confié sur place, on lui reprocherait le fait d’avoir rapporté le fait que le président Alpha Condé ne se soit pas adressé à ses partisans le jeudi dernier au palais du peuple. “Il a expressément dit que c’est Korbonya Baldé, le communicant du RPG qui a rapporté aux responsables du parti qu’il a travesti la couverture de la réception du président de la République“, précise notre interlocuteur.

A lire  TPI N’ZEREKORE : le verdict du compromis

En tout état de cause, mécontents du sort réservé à Ibrahima Sory Diallo, tous les autres journalistes ont pris la résolution de ne plus continuer la couverture de l’Assemblée générale du parti au pouvoir de ce samedi 2 novembre 2019.

Il convient de noter que sur la même lancée, les agréments des radios Continental FM et Ado FM viennent de leur être retirés pour “installation frauduleuse” de leurs émetteurs respectifs sur un espace réservé à ceux de la RTG.

La rédaction