Aboubacar Soumah justifie la suspension de Mohamed Bangoura

Au cours de l’Assemblée générale hebdomadaire du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) de ce 2 novembre 2019, Aboubacar Soumah, le secrétaire général, a été amené à préciser les motifs de la suspension de Mohamed Bangoura, chargé de communication dudit syndicat. Dans une démarche solitaire, celui-ci aurait eu une démarche mettant le syndicat de l’éducation en porte-à-faux avec sa ligne de conduite.

Plus précisément, indique Aboubacar Soumah, tout est parti de la réception, le 31 octobre dernier du président Alpha Condé. En prélude à cette réception qui se voulait particulièrement grandiose, rappelle le secrétaire général du SLECG : « l’Etat a instruit l’administration de se mobiliser pour se rendre à l’aéroport pour accueillir le Chef de l’Etat. Donc toute l’administration était fermée sur instruction de l’autorité publique. Toutes les garanties étaient données pour la sécurité. Ils ont fait appel et aux élèves et aux enseignants à l’aéroport ». Sauf que, poursuit le leader syndical : « Mohamed Bangoura a passé un message contraire à cet avis sur notre page facebook en invitant les enseignants et élèves à l’école sans se référer au bureau exécutif national, pas même le secrétaire général ».

Cette attitude, à l’en croire, au-delà du fait qu’elle viole les règles de fonctionnement du SLECG, est surtout de nature à affecter l’image du syndicat et brouiller les rapports entre lui et l’Etat. « L’école est gérée par l’Etat. Si l’Etat dit qu’il ferme les classes, nous, on n’a pas à contredire cela parce que nous ne sommes pas des politiciens. Cela revient à nous opposer à l’Etat. Déjà nous sommes traités de politiciens, si on se prête à un tel jeu, c’est de donner l’opportunité à l’Etat de nous broyer. Donc, ainsi, le bureau a pris la décision de le suspendre jusqu’à nouvel ordre » explique ainsi Aboubacar Soumah.

A lire  Kassory Fofana a remis le rapport des consultations nationales à Alpha Condé

Seulement, dans la réalité, Mohamed Bangoura par ailleurs chargé de l’information de l’union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), continue tout bonnement d’alimenter les différentes plateformes réseaux sociaux (facebook), comme si de rien n’était.

Hawa Bah