Quand Abdou Diouf mettait en garde les adeptes du 3ème mandat en Afrique

La sortie remonte à 2014. Mais les propos sont particulièrement actuels. Et on croirait qu’ils sont tout droit destinés au président Alpha Condé. Au cours d’un entretien qu’il accordait à RFI et France 24, il y a cinq ans, l’ancien secrétaire général de l’OIF donnait son point de vue sur le débat du troisième qui agite tant de pays africains. Même s’il a lui-même fait plus de 19 ans au pouvoir, Abdou Diouf pense qu’à notre époque, deux mandats suffisent. 

Pour parler franchement, moi qui étais Président pendant 19 ans, je vous le dis les yeux dans les yeux, je pense qu’à notre époque deux mandats suffisent largement à la tête d’un pays” avait en substance déclaré le successeur de Léopold Sedar Senghor à la tête du Sénégal.

Au cours du même entretien, évoquant la modification constitutionnelle qu’il avait lui-même opérée en 1998 et qui lui avait permis de faire sauter le verrou constitutionnel, Abdou Diouf avait fait part de ses regrets. “Si vous voulez le fond de ma pensée, je vous dis que si c’était à refaire, ce que j’ai fait en 98, je ne le referais pas“, avait-il confié au micro de nos confrères.

La rédaction 

A lire  ALGERIE/SOUDAN/LIBYE : un nouveau printemps arabe ?