C’est parti pour le Salon international du livre de jeunesse de Conakry

La salle de conférence du centre culturel franco guinéen a servi de cadre, ce mercredi 07 novembre 2019, au lancement de la troisième édition du Salon international du livre de jeunesse de Conakry (SILJC). Placé sous le thème ‘’ Livres et éducation de la petite enfance en Guinée‘’, cette troisième édition prévue pour 3 jours successifs se veut un espace de découvertes pour les jeunes. Plusieurs maisons d’éditions de la sous-région sont de la partie notamment du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali, du Benin, du Ghana, de la Côte d’Ivoire ou encore du Togo. Au programme : expositions ventes, animations d’auteurs, cafés littéraires, tables rondes, expositions de livres numériques, concours de lecture, etc.

Dans sa prise de parole, Aliou Sow, Délégué général du Salon a expliqué le choix de cette année. « Cette thématique découle du fait naturel que le salon international du livre de jeunesse se focalise sur les tout-petits, avenir de la nature dont il faut assurer le plus tôt que possible, les conditions idoines pour une éducation de qualité et les habitudes durables de lecture ».

Le Directeur général des Editions Ganndal qui s’est réjoui du succès que le Salon ne cesse de rencontrer auprès des pays africains, a également salué l’initiative du PNUD de distribution de 200 chèques libres de 150 000 GNF à des élèves venus de plusieurs établissements scolaires de la capitale guinéenne.

Majid Halim, ambassadeur du Maroc en Guinée dont le pays invité d’honneur trouve tout à fait naturel, au regard de l’histoire qui lie son pays à la Guinée, que le Maroc soit étroitement impliqué dans l’organisation du Salon. « Lorsque vous parlez de la formation des étudiants ici, vous savez qu’il y a une association des anciens étudiants guinéens au Maroc qui est créée ici et ils sont plus de 5000 membres. Le Maroc comme vous le savez offre 100 bourses d’études par an aux Guinéens, c’est le maximum qu’on offre aux pays africains ». Le diplomate marocain s’est félicité de la participation au salon de quatre maisons d’Editions de son pays. Ce sont : Afrique Orient, Marsam,Yambow et Al kitab.

A lire  SENACIP 2019 : fini la quatrième édition

Mandian Traoré, conseiller au ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, assure de l’engagement de son département à accompagner le Salon du livre de jeunesse : « le salon international du livre de jeunesse de Conakry est un espace qu’il convient absolument de pérenniser en vue de promouvoir durablement l’industrie du livre en Guinée en général et le livre de jeunesse en particulier »

Les organisateurs se projetant déjà sur l’édition suivante ont annoncé que la France sera le pays invité d’honneur en 2020.

Hawa Bah