Le ministre de l’unité nationale confère avec les femmes élues de Conakry

Dans le cadre des initiatives de recherche de la paix et de la quiétude par rapport à la situation qui prévaut actuellement dans le pays, le ministre de l’Unité nationale et de la citoyenneté a reçu en audience ce mercredi 13 novembre le groupe des femmes élues des communes de Conakry. De leur part, Mamadou Taran Diallo a reçu le plaidoyer des femmes qui se disent préoccuper par la crise politique que connait aujourd’hui la Guinée. En retour, le ministre a hautement apprécié l’initiative.

Au terme de la rencontre, le ministre de l’Unité nationale explique lui-même les raisons de la visite que lui ont rendue les élues des communes de Conakry. « Elles se sont regroupées pour  créer un groupe pour développer un plaidoyer relatif à la paix, à la quiétude  dans notre pays. Au vu de la situation que nous avons vécue ces derniers temps, avec notamment des manifestations qui ont entrainé des blessés graves et des vies que nous condamnons  et que nous regrettons tous. En tant que mères de famille doublées de maires élues de la capitale, elles ont jugé utile de créer ce focus afin de développer un plaidoyer  pour que la classe politique guinéenne et tous les acteurs qui peuvent contribuer à la paix se mettent autour de la table pour que plus jamais on ne puisse connaître ces situations tout à la fois déplorables, regrettables et condamnables », indique le ministre.

Et de l’initiative, Mamadou Taran Diallo dit avoir une appréciation hautement positive : « J’ai accueilli favorablement cette initiative comme toutes les autres initiatives qui peuvent naître dans le cadre de la promotion de la paix, de la quiétude et du civisme en république de Guinée. Et naturellement, je leur ai apporté le soutien du département. Je les ai assurées du soutien et de l’accompagnement de mon département partout où il sera nécessaire de porter ce message de quiétude, de paix et d’apaisement dans le pays»

A lire  MIGRATIONS : et si l'opinion internationale changeait de perspective ? (Tribune)

Et par conséquent, le ministre s’est aussi engagé à transmettre auprès du gouvernement, des partenaires techniques et financiers et de l’ensemble des acteurs impliqués dans la crise actuelle, le message relatif à la mise en place de ce réseau de femmes élues de Conakry.

A signaler que pour clore son intervention,le ministre a lancé un message de paix à l’endroit des Guinéens « La loi, la constitution guinéenne et toutes les lois de la république reconnaissent  et déclarent la liberté de penser, d’agir, d’association et de manifestation. Mais il s’agit de le faire dans la paix, la quiétude et dans le respect de la différence », recommande-t-il.

Mariama Ciré Diallo