Ablogui craint un prolongement de la détention illégale pour les membres du FNDC de Kindia

L’Association des blogueurs de Guinée (Ablogui) s’indigne de la détention, selon elle, “illégale” des responsables et militants de la coordination régionale du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) de Kindia. Détenus depuis le 14 novembre 2019, leur procès tarde encore. Et à priori, il ne sont pas au bout de leur patience. Car le président et le procureur près le tribunal de première instance de Kindia, prendraient part à un atelier de formation pouvant déboucher sur des audiences foraines à Forécariah. Bref, en raison de cet agenda, Ablogui redoute un prolongement de la détention des membres du FNDC.

Ci-dessous l’intégralité de la Déclaration de l’Association des Blogueurs de Guinée

DÉCLARATION

Conakry, le 19 novembre 2019

L’association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) a été surprise de l’arrestation de notre ami Alseny Farinta Camara dans la ville de Kindia  ce 14 Novembre 2019, avec plusieurs autres membres de l’antenne locale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) dont Moussa Sanoh, Boubacar Diallo, Thierno Seydi Ly et Thierno Oumar Barry. Ils ont été immédiatement conduits à la prison civile de Kindia sans aucune forme de procédure régulière en la matière.

En détention, AlsényFarinta déclare avoir été molesté par la police durant son transfert en prison. Et plusieurs jours après leur arrestation, nous n’avons toujours aucune information sur les conditions de  leur détention et la procédure judiciaire. Pour  cause, le président et le procureur près du tribunal de première instance de Kindia participent à un atelier qui doit les conduire aux audiences foraines à Forécariah dans les prochains jours. Cela laisse craindre le prolongement de la détention illégale des militants de liberté.

A lire  PROJET MONT NIMBA : des précisions sur une reprise qui promet

L’Association des Blogueurs de Guinée s’insurge contre ces arrestations arbitraires devenues une habitude pour les autorités depuis des semaines à l’encontre de ceux qui manifestent contre un changement de constitution et un éventuel troisième mandat pour le président Condé. L’Ablogui dénonce une fois de plus ces dérives contre les droits des citoyens et exige la libération immédiate et sans conditions des citoyens injustement arrêtés et incarcérés dans les prisons du pays.

L’ABLOGUI

          www.ablogui.org                             facebook.com/ablogui                           twitter.com/ablogui

 

 Siège social: Hamdallaye rond point.

                                               Tel : 00224 626 39 77 09 – Email : [email protected]