N’ZÉRÉKORÉ : les leaders du FNDC triomphalistes

A N’zérékoré, le défi de la mobilisation a été relevé par les militants du FNDC. Les responsables politiques et du front anti-troisième mandat en sont même aux anges. Dans leurs discours, tous ont noté et salué l’ampleur de la mobilisation de ce jeudi dans la capitale de la région forestière. Pleins de reconnaissance, ils remercient les militants et les sympathisants.

Dans son adresse aux manifestants, le coordinateur régional de l’UFR, Cécé Loua a tout d’abord demandé une minute de silence à la mémoire des 120 personnes tuées depuis 2010. Au nom de son président Sidya Touré, Cécé Loua, a ensuite remercié les manifestants pour leur mobilisation. « Par votre mobilisation, vous avez prouvé à l’opinion nationale et internationale que nous n’avons pas besoin d’un 3ème mandat en Guinée mais surtout à N’zérékoré. Le pays-là appartient à tout le monde, nous avons la même carte d’identité nationale. Et nous sommes égaux en droits et en devoirs dans ce pays. Au nom du président Sidya Touré, nous vous remercions pour cette forte mobilisation », déclare le coordinateur régional de l’UFR.

Profitant de l’occasion, il a invité ses militants à aller se faire recenser et retirer leurs documents électoraux pour législatives du 16 février prochain.

Pour sa part, le coordinateur régional du Bloc Libéral (BL) de Dr Faya Millimouno, Moïse Haba, estime que la mobilisation dont les militants du FNDC ont ainsi fait montre est un démenti cinglant à ceux racontent de fausses informations au chef de l’Etat. « Il y a des gens qui sont partis mentir au président en prétendant qu’il n’y a pas de NON à N’zérékoré. Aujourd’hui, vous avez démontré qu’on ne veut pas d’un 3ème mandat par cette mobilisation massive », indique-t-il. Se prononçant ensuite sur les promesses de relance des sociétés minières faites le week-end dernier aux populations de la Forêt par Alpha Condé, Moïse Haba pense que celui-ci a plutôt fait fuir les sociétés minières qui opéraient dans la région à son arrivée au pouvoir. « Alpha Condé est venu trouver qu’il y avait des sociétés minières à N’zérékoré. C’est lui qui a fermé Zogota, Simandou. Ce qui veut dire que les sociétés minières n’aiment pas Alpha Condé. Il doit partir pour qu’on ait du travail à N’zérékoré. On en a marre des promesses, c’est à ce titre qu’on veut barrer la route aux promoteurs d’un 3ème mandat », note-t-il.

A lire  ANTI-3ème MANDAT : le mouvement ‘’Alpha doit partir’’ lancé à N’zérékoré

Prenant la parole à tour de rôle, le fédéral de l’UGDD, Foromo Konomou, quant à lui, met l’accent sur la dégradation des infrastructures dans la région. “Nous n’avons pas de routes à Diécké, nous n’avons pas de routes à Yomou. Nous n’avons pas de routes à Gueckédou. Tout ça, ce sont des manœuvres d’Alpha Condé », dénonce-t-il.

Du côté des responsables régionaux du FNDC de N’zérékoré, on ne cache pas non plus la joie. « Vous venez de démontrer à la face de tous les Guinéens et du monde entier que le peuple c’est vous.  Votre mobilisation pour cette marche démontre votre engagement pour la défense de la basse juridique de notre pays. Le FNDC, par ma voix voudrait vous remercier sincèrement et vous encourager à ne pas baisser les bras car, vu que ceux-là qui chassent ne sont pas fatigués, toi qui es pourchassé, tu ne dois pas aussi te fatiguer », déclare en substance Cécé Théa vice coordinateur du FNDC.

Le vice-coordinateur qui précise que le combat ne fait que commencer : « nous n’avons fait que commencer et nous allons continuer jusqu’à ce que les promoteurs d’une nouvelle constitution se rendent compte qu’ils se trompent et que le vrai peuple c’est vous » lance-t-il.

Il faut noter que c’est le terrain rouge du marché d’huile de Mohomou qui a été le point de chute de cette manifestation des opposants à la nouvelle constitution.

Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél: +224 622783505