Dabola-Cissela-Kouroussa : l’évolution des chantiers routiers, selon les techniciens

Après l’étape  de la Moyenne Guinée, ce vendredi 22 novembre 2019,  le ministre des Travaux publics,  Moustapha Naité, accompagné  des cadres de son département à mis le cap  sur la Haute Guinée pour y visiter  les chantiers en cours d’exécution. Les tronçons Dabola-Cissela,  long de 68 km et Cissela- Kouroussa, distant de 82 km constituent la  première  étape  de  cette visite de terrain dans la région. Et partout, la délégation départementale se réjouit de l’évolution des travaux, respectivement exécutés par  l’entreprise chinoise  CCE CC et BEGEC et Henan Chine.

Pour la circonstance,  le chargé de mission de contrôle,   Fatnassy Raki, affirme que tout se déroule comme prévu dans l’exécution des travaux entre Dabola et Cisséla. « Seul la réalisation d’un pont a pris  un peu du temps, mais on fait  tout pour respecter le délai d’exécution », explique-t-il. Selon lui,   81 ouvrages et 3 grands ponts sont en cours de réalisation. «  La route actuelle fait  7m. On va l’élargir  à10m », rassure-t-il.

A propos du tronçon  Cisséla- Kouroussa, Daouda Condé  représentant de l’administration, reconnait : « aujourd’hui  sur le terrain l’entreprise  a fait le décapage de 45km et  commencé les travaux de remblayage par endroit. Mais, il y a un  seul problème : la largeur de la route actuelle  ne vaut  pas  10 m. Il faut d’abord  corriger tout ça ».

Parlant du  tronçon Dabola-Cisséla, Moustapha Naité  rappelle : « nous étions là- il y a 6 mois de cela-  avant la saison des pluies,  pour le lancement des travaux. »  Aujourd’hui, reconnait-il,  les évolue très bien : « les plans d’exécution ont été déjà soumis à  la mission de contrôle qui va très rapidement valider.  Globalement,  le travail se passe très bien. » Le délai contractuel, rappelle-t-il,  est de 30 mois.

A lire  A Labé, des gendarmes ‘’répressifs’’ indésirables dans certaines familles

Concernant le second tronçon, le ministre affirme  qu’il  a fallu attendre les études  pour l’exécution. Toutefois, il se félicite de l’état d’avancement des travaux : « aujourd’hui  45 km sur 82 km ont été dégagés et  30 autres  km ont déjà  fait l’objet   de validation par la mission de contrôle. »  Le niveau d’exécution par rapport au délai contractuel, pour lui,  est acceptable.

Balla Yombouno, envoyé spécial