DIOUNTOU : Pierre Ngom salue les efforts de l’UNICEF en faveur des enfants

En tournée de prise de contact avec les communautés à la base en général et celles des communes de convergence en particulier, la délégation du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) que conduit son représentant résident était ce vendredi 22 novembre dans la sous-préfecture de Diountou, localité de près de 21 000 habitants, située à 22 km de la préfecture de Lélouma. Reçue par une population en liesse et les autorités locales, pleines  de reconnaissance à l’endroit de l’institution en charge des questions de l’enfance, la délégation a pu s’enquérir de toutes les initiatives qui y sont menées notamment dans le cadre de la promotion de la santé et de l’éducation en faveur des enfants.

Dans son discours de bienvenue, le maire de Diountou, Amadou Bentè Diallo, s’est évertué à rendre fidèlement compte des activités et initiatives qui se mettent en place dans sa circonscription en faveur notamment des enfants. Ainsi, dans le domaine de la santé communautaire, il a notamment mentionné les efforts que déploient les ASC et les RECO pour amener la communauté en général et les femmes enceintes en particulier à recourir aux structures sanitaires, en vue d’y recevoir au-delà des soins, des conseils et recommandations avisés. Dans le domaine de la nutrition, il a mis un accent sur les démonstrations culinaires dans le cadre de l’apport en suppléments par les produits locaux aux enfants. Et entre autres résultats de ces efforts, note le maire, 7818 enfants ont reçu leurs supplémentas nutritifs en aliments locaux, alors que 14 032 personnes dont 617 femmes en allaitement ont été touchées par les démonstrations culinaires. En matière d’eau, hygiène et assainissement, relève encore le maire de Diountou, 1119 latrines prévues, 443 sont déjà réalisées et 380 sont en cours. Pour booster le secteur éducatif, 27 établissements scolaires dont deux collèges/lycées, à en croire le maire, ont été appuyés en subvention pour améliorer leurs conditions de travail. Par ailleurs, souligne encore le maire, le DSEE a été doté d’une moto de marque Yamaha AG100 pour la réalisation de 81 séances de supervision de proximité des enseignants. Enfin, en matière d’état-civil, 670 enfants enregistrés à la naissance sur 744 attendus soit 90%.

A lire  PROJET DE NOUVELLE CONSTITUTION : la parole est à la défense

Au terme de cette énumération aussi exhaustive qu’impressionnante, le représentant résident de l’UNICEF n’a pas caché sa joie. Pierre Ngom estime même la commune de convergence Diountou pourrait servir de modèle lorsque se posera le besoin de démultiplier l’expérience. Le représentante l’UNICEF a aussi salué la mise en place à Diountou d’un conseil consultatif juvénile. Une initiative que l’on devrait décliner dans les autres choses de la population, recommande-t-il. Il n’a pas non plus caché la joie que lui inspire l’implication des femmes dans toutes les initiatives qui sont mises en place à Diountou, dont en particulier ceux ayant trait à la santé infantile. Mais ce qui aura particulièrement retenu l’attention de la délégation, c’est le niveau atteint par l’enregistrement des naissances.

Au terme de cette cérémonie à Diountou centre, la délégation de l’UNICEF s’est rendue à Ndantari Thioboy, à 7 km de là. Cette fois, Pierre Ngom et sa suite ont pu échanger avec les RECO et assister à une démonstration culinaire.

Comme plus tôt à la mairie, le représentant-pays de l’UNICEF a salué ce qui se fait et réitéré la disponibilité de son institution à soutenir et accompagner les efforts en faveur des enfants de Guinée.

A préciser que la veille, la délégation de l’UNICEF avait eu une séance de travail à la mairie de Labé. Au cœur de leurs échanges ? Les défis de l’état-civil.

Ousmane K. Tounkara