Education : contractuels et SLECG font front commun

La coordination nationale des enseignants et contractuels de Guinée partage désormais toutes décisions du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Son  coordinateur,  Alseny Mabinty Sylla l’a annoncé, ce 23 novembre 2019,  lors de l’Assemblée générale du SLECG. La nouvelle intervient au moment où  une grève générale  de ce mouvement syndical  plane sur le système éducatif guinéen.  Extrait de son discours…

« Les bureaux régionaux de Conakry, Kindia, Boké, Mamou, Kankan, Faranah et N’zérékoré sont tous avec nous. Ils ont voulu nous diviser du côté de Kankan, mais ça n’a pas marché !  La coordination nationale des enseignants contractuels est  indivisible. Nous sommes tous derrière le grand SLECG jusqu’à la satisfaction de nos points de revendications. Nous demandons notre intégration à la fonction publique,  à n’importe quel prix.

  Derrière le baobab le vent n’arrache personne.  Nous nous nous confions à ce grand baobab. Nous avons déjà mis en contact nos représentants qui sont à l’intérieur du pays avec toutes les structures de base du SLECG.  C’est   vous dire qu’il existe  dorénavant une grande collaboration entre les enseignants contractuels et les enseignants titulaires du SLECG. Nous sommes prêts à accompagner, contre vents et marées,  toutes les décisions qui seront prises par le bureau exécutif national du SLECG ».

Hawa Bah

A lire  La HAC appelle à la responsabilité des médias dans le traitement et la diffusion de l'information