KINDIA/MANIF: bras-de-fer entre autorités et FNDC

Rien ne va plus entre les autorités communales de Kindia et l’antenne régionale du Front national pour la défense de la constitution. A quelques heures de la marche pacifique prévue  par le FNDC de Kindia, ce mardi 26 novembre 2019, les responsables de la municipalité refusent  toujours  de donner leur autorisation. Conséquence : les initiateurs de la manif comptent passer outre.

«  Le FNDC  de Kindia maintient son mot d’ordre », indique Kemo Mali Fofana,  coordinateur régional par intérim  du front national pour la défense de la constitution.  Il précise : « « la  marche partira de la gare routière à 10 heures, jusqu’à la place des martyrs. Là,  les différents discours seront tenus

Selon lui, cette manifestation vise à dénoncer le projet de nouvelle constitution, les  arrestations arbitraires et  les conditions  de détention des cinq membres du FNDC à la maison centrale de Kindia.

Notons que cette manifestation s’inscrit dans le cadre du communiqué N° 028 de la coordination nationale du FNDC en date du 16 novembre 2019, invitant ses partisans à des marches pacifiques, ce mardi 26 novembre,  à travers le pays.

A suivre !

Kindia, Balla Fakoly, ledjely.com

A lire  LINSAN : un autre pont en danger !