L’ANIES, un projet inefficace

Faut-il se réjouir de la vitalité des écoles d’économie américaines et du succès de leurs chercheurs pour restructurer l’économie guinéenne ?

L’ère de l’argent gratuit, instaurée depuis 1971 dans les grandes économies libérales est la racine de toutes les crises financières qui se succèdent depuis 20 ans – et de celle qui ne tardera pas à se produire.

Si le premier réflexe du gouvernement guinéen est de répondre bien sûr aux besoins des citoyens dans un haussement d’épaule, réfléchissez-y à deux fois.

Par exemple, Au début du capitalisme (XVIIIème, XIXème et même début du XXème siècle), une économie de marché avec un rôle très restreint du gouvernement s’accompagnait de régimes politiques, qui selon les critères d’aujourd’hui, étaient soit non démocratiques, soit partiellement démocratiques. Ceci a progressivement changé au cours du XXème siècle, la plupart des pays à hauts revenus ayant adopté à la fois des régimes démocratiques et une économie de marché libéral découlant de la création d’emploi.

Néanmoins, il n’y a pas d’exemple historique de démocratie stable sans économie de marché prédominante fondée sur la propriété privée et la création d’emploi. Les rêves utopiques de planification centrale démocratique ne se sont jamais matérialisés.

Ne serait-il pas plus judicieux de distribuer cette somme venant des bailleurs de fonds directement aux entreprises pour créer des emplois et stratégie de développement ?

Par Aboubacar Diaby : 

Spécialiste de la diplomatie et des relations internationales. 

Spécialiste du projet international et consultant à Washington. DC, USA ?? 

A lire  AMÉLIORATION DE LA DESSERTE EN EAU POTABLE : des véhicules pickups pour les agences de la SEG à Conakry