N’ZEREKORE /SANTE: c’est parti pour le PASA 2

Une centaine de personnes (autorités politiques et sanitaires) venues des six préfectures de la région de N’Zérékoré, de Kissidougou et de Kérouané,et des partenaires techniques et financiers ont pris part, ce mercredi 27 novembre 2019, au lancement régionaldu Projet d’Appui au renforcement du système de santé (PASA2) à N’Zérékoré. Il s’agit d’un programme qui vise à renforcer la gouvernance du secteur de la santé et à améliorer l’accès de la population à des soins de santé de base de qualité, devant réduire la mortalité infantile et améliorer la santé maternelle dans les préfectures de Kissidougou et Kérouané des régions de Faranah et de Kankan.

 « La famille PASA est en train de grandir grâce aux efforts renouvelés de l’Union européenne et le cofinancement de l’Allemagne et de la France », s’est réjoui DrKABA Adama, Directeur régional de la Santé de N’ZérékoréAinsi, il a invitéles nouveaux récipiendaires de l’appui PASA et les bénéficiaires actuels de cet appui à produire des résultats escomptés : l’amélioration de l’offre des services de qualité, la qualification des ressources humaines à tous les niveaux, la bonne gestion des ressources financières, la maintenance des infrastructures et équipements sanitaires et le renforcement de la santé communautaire.  « Si nous arrivons à atteindre ces performances, nous allons contribuer à l’amélioration de l’état de santé des mères et des enfants et à l’accroissement des résiliences de notre système de sante face aux crises épidémiologiques dans notre région »a-t-il dit. 

 Pour sa part, le coordinateur du bureau Santé d’Expertise France, DrFELEMOUGnakoyea marquél’engagement de son agence à accompagner la Guinée dans le renforcement de son système de santé : « A travers ces projets, Expertise France a engagé un travail de fond aux côtés de la Guinée pour le renforcement durable des capacités de son système de santé à travers la formation des ressources humaines, le renforcement du système d’information sanitaire et globalement la gouvernance en santé. »

A lire  À Damaro, le club des jeunes filles leaders prône la défense des droits des jeunes filles

 Saisissant la balle au bond, DrHOLGER Till,responsable de marché du PSRF2, a souligné : « la coopération guinéo-allemande en matière de santé remonte aux années 1980. Elle a été relancée en 2015 avec le programme santé de la reproduction de la famille qui a coïncidé avec la crise sanitaire liée à l’épidémie Ebola de 2014 à 2016 ».

 De son côté, la chargée de programme Santé au niveau de l’Union européenne, Dr VAN DAELE Diana a rappelé que lconvention du financement du projet PASA2 a été signée début 2018 pour une enveloppe de 26.350. 000 euros : « Ce nouvel appui de l’Union européenne, de l’Allemagne et de la France témoigne de notre engagement continu et conjoint aux côtés des autorités sanitaires guinéennes en faveur du renforcement du système de santé en Guinée ».

Représentant le ministre guinéen de la Santé, Dr CISSE Sékou Ditinn, chef section établissements hospitaliers et soins au ministère de la santé, a sollicité le soutien en faveur du programme, des services de santé et l’accompagnement des autorités administratives à tous les niveaux, ainsi que les communautés et les populations bénéficiaires.

A son tour, le gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré, TRAORE Mohamed Ismaëls’est félicitédu choix porté sur sa région administrative, dans le cadre du lancement de ce projet de santé. « Le présent programme est la réponse de notre gouvernement avec l’appui de l’Union européenne, de la France et de l’Allemagne aux problèmes de santé des communautés », a-t-il affirmé.

De Niouma Lazare Kamanopour ledjely.com

Tel : +224 622783505