ABDOURAHAMANE SANOH : «l’alternance en 2020 n’est pas négociable »

Il n’est pas question de dialoguer autour du troisième mandat…Ces propos sont du coordinateur national du FNDC.  Au sortir de la  cour d’appel de Conakry-  dont l’arrêt, de ce jeudi 5 décembre 2019,  accepte l’exception d’inconstitutionnalité  soulevée par les avocats du Front national pour la défense de la constitution- Abdourahamane Sanoh est monté au créneau. Lisez :

« Nous allons continuer jusqu’à la victoire finale.  Absolument rien,  ni la répression policière ou la gendarmerie,  ni la répression judiciaire, ni le mensonge, ni la corruption, ni la manipulation, ni les canons, ni les chars n’auront  raison de notre détermination. L’alternance  en 2020 n’est pas négociable. Et  ceux qui sont entrain  de rêver à une telle initiative dangereuse, nous allons transformer leur rêve en cauchemar. La constitution va s’imposer  soit par  l’intelligence et la sagesse de ceux qui veulent tromper le peuple, soit  par l’engagement  du FNDC qui porte les aspirations du peuple. Il n’y a pas de négociation possible, il n’y a pas de dialogue autour du troisième mandat. La loi doit être respecté ; elle doit s’imposer à  tout le monde, y compris à Alpha Condé ».

Balla Yombouno

A lire  CONCOURS PRESSE: "la contribution des femmes au développement durable en Guinée"